• Un détachement du 1er REI, stationné à Sidi-bel-Abbès, s'apprête à partir pour le front métropolitain
      Un légionnaire du 1er REI (Régiment Etranger d'Infanterie) dans le cantonnement de la Légion à Sidi-bel-Abbès. Avec lui, son chien estafette.
    • Date : Mars 1940
    • Lieu : Algérie / Sidi-bel-Abbès
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : DG-22-453
    • Un détachement du 1er REI, stationné à Sidi-bel-Abbès, s'apprête à partir pour le front métropolitain
      Vue générale de havresacs sur la place d'armes du quartier Viénot à Sidi-bel-Abbès. En arrière plan, les légionnaires du 1er REI (Régiment Etranger d'Infanterie) attendent le départ pour le front français.
    • Date : Mars 1940
    • Lieu : Algérie / Sidi-bel-Abbès
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : DG-22-454
    • Un détachement du 1er REI, stationné à Sidi-bel-Abbès, s'apprête à partir pour le front métropolitain
      Légionnaires du 1er REI (Régiment Etranger d'Infanterie) au quartier Viénot à Sidi-bel-Abbès avant leur départ pour le front français.
    • Date : Mars 1940
    • Lieu : Algérie / Sidi-bel-Abbès
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : DG-22-455
    • Un détachement du 1er REI, stationné à Sidi-bel-Abbès, s'apprête à partir pour le front métropolitain
      Le drapeau du 1er REI (Régiment Etranger d'Infanterie) et sa garde. Les légionnaires sont rassemblés pour une prise d'armes marquant le départ d'un détachement pour le front français.
    • Date : Mars 1940
    • Lieu : Algérie / Sidi-bel-Abbès
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : DG-22-458
    • Un détachement du 1er REI, stationné à Sidi-bel-Abbès, s'apprête à partir pour le front métropolitain
      Les légionnaires du 1er REI (Régiment Etranger d'Infanterie) sont rassemblés sur la place Carnot du quartier Viénot à Sidi-bel-Abbès avant leur départ pour le front français. Au second plan, le monument aux morts de la Légion Etrangère.
    • Date : Mars 1940
    • Lieu : Algérie / Sidi-bel-Abbès
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : DG-22-463
    • Un détachement du 1er REI, stationné à Sidi-bel-Abbès, s'apprête à partir pour le front métropolitain
      Des légionnaires du 1er REI (Régiment Etranger d'Infanterie) à la gare de Sidi-bel-Abbès, en partance pour le front français.
    • Date : Mars 1940
    • Lieu : Algérie / Sidi-bel-Abbès
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : DG-22-470
    • Un détachement du 1er REI, stationné à Sidi-bel-Abbès, s'apprête à partir pour le front métropolitain
      Un légionnaire du 1er REI (Régiment Etranger d'Infanterie) à la gare de Sidi-bel-Abbès avant le départ pour le front français. Le soldat arbore plusieurs médailles témoignant de ses campagnes à l'étranger : la Croix du combattant, la Médaille coloniale, l'Ordre du Nichan hafidien (ordre marocain), l'Ordre du Dragon de l'Annam.
    • Date : Mars 1940
    • Lieu : Algérie / Sidi-bel-Abbès
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : DG-22-473
    • Un détachement du 1er REI, stationné à Sidi-bel-Abbès, s'apprête à partir pour le front métropolitain
      En gare de Sidi-bel-Abbès, les légionnaires du 1er REI (Régiment Etranger d'Infanterie) en partance pour le front français, font leurs adieux à leur famille.
    • Date : Mars 1940
    • Lieu : Algérie / Sidi-bel-Abbès
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : DG-22-475

Un détachement du 1er REI (Régiment Étranger d’Infanterie), stationné à Sidi-bel-Abbès, s’apprête à partir sur le front métropolitain pour servir d’ossature aux régiments nouvellement créés.

Quelques vues prises avant le départ montrent le quartier Viénot où cantonne le régiment. Puis, les légionnaires se rassemblent dans la cour, où a été érigé le monument aux morts de la Légion Étrangère. Selon le cérémonial traditionnel, identique qu’il s’agisse d’une compagnie, d’un bataillon ou d’un régiment, le départ de renfort donne lieu à une prise d’armes au quartier, suivi d’un défilé en ville qui mène les partants, musique en tête, jusqu’à la gare. Les familles sont venues faire leurs adieux aux soldats.