Les Alliés reprennent le saillant de Saint-Mihiel (14 -15 septembre 1918).
Des troupes américaines circulent dans les environs de Thiaucourt (Meurthe-et-Moselle), et occupent la ville en ruine où fantassins, cavaliers, camions d’évacuation de blessés se croisent. Du Montsec (Meuse), un groupe d’officiers français et américains observent le village éponyme et la plaine. Dans Essey-et-Mazerais (Meurthe-et-Moselle), des soldats américains réparent les lignes électriques alimentant une infirmerie où est accueilli un blessé. Des images révèlent ensuite le fort du Camp des Romains surplombant le village de Saint-Mihiel et la plaine de Woëvre puis, à Chauvoncourt (Meuse), les ruines de la caserne « où se produisit la tragique explosion du printemps 1915 ».

À l’entrée de Saint-Mihiel (Meuse), femmes et enfants se pressent pour recevoir les premiers ravitaillements. Parmi les badauds, des soldats américains posent avec une fillette qui tient un drapeau français. Plus loin, sur une passerelle, « qu’aucun civil ne pouvait traverser sous peine d’être fusillé », des soldats au repos, fument la pipe et saluent la caméra. Dans la ville déblayée par les troupes, femmes et enfants ont repris possession des lieux. Entourés par la foule et les autorités civiles et militaires, dont le général de Bélenet et le député maire Thierry, Raymond Poincaré, président de la République et son épouse visitent l’hôpital civil, devant lequel ils saluent une femme blessée. Au-delà de Thiaucourt, des chars Saint-Chamond et des « fantassins yanks » poursuivent leur avancée.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 15/09/1918
  • Évènement : Les annales de la guerre N°78.
  • Référence : 14.18 A 78
  • Copyright : SCA