• N2005-278E14-0001
      Vue aérienne de l'aéroport de Dushambé et des infrastructures du Det-Air.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E14-0001
    • N2005-278E12-0053
      Personnel du 25e RGA (régiment du génie de l'air) d’Istres travaillant à la réfection de la piste de l’aéroport de Dushambé avec un engin à goudronner.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E12-0053
    • N2005-278E01-0023
      Fusiliers commandos de l'air de l'escadron de protection du Det-Air en patrouille sur l'aéroport de Dushambé avec un chien. En arrière plan, Transall C-160 de l'armée française.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E01-0023
    • N2005-278E02-0003
      Station météorologique SALCAM (section air de liaison et de coordination auprés de Météo-France) de l'aéroport de Dushambé.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E02-0003
    • N2005-278E02-0010
      Personnel de la station météorologique SALCAM (section air de liaison et de coordination auprés de Météo-France).
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E02-0010
    • N2005-278E05-0037
      de pilotes de Mirage 2000 D.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E05-0037
    • N2005-278E05-0038
      Cartes, casque et sacoche d'un pilote de Mirage 2000 D dans la salle de briefing.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E05-0038
    • N2005-278E05-0096
      Mirage 2000 D au décollage.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E05-0096
    • N2005-278E16-0009
      Trois Mirage 2000 D volant en formation.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E16-0009
    • N2005-278E16-0006
      Vue d’un avion ravitailleur C 135 précédé de deux Mirage 2000 D depuis le cockpit d’un Mirage 2000 D en vol.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E16-0006
    • N2005-278E05-0032
      Personnel du Det-Air intervenant sur un Mirage 2000 D à l’aéroport.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E05-0032
    • N2005-278E05-0030
      Mirage 2000 D tracté sur le taxiway de l’aéroport.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E05-0030
    • N2005-278E05-0002
      Mirage 2000D stationné dans un hangar de l’aéroport.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E05-0002
    • N2005-278E05-0083
      Personnel de piste du Det-Air contrôlant un Mirage 2000 D dans un hangar de l’aéroport.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E05-0083
    • N2005-278E05-0031
      Ravitaillement en carburant d’un Mirage 2000 D sous hangar à l’aéroport.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E05-0031
    • N2005-278E06-0040
      Personnel de piste entourant un Mirage-F1 CR, dont la cabine de pilotage est protégée du soleil par deux parasols.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E06-0040
    • N2005-278E06-0048
      Freinage parachute déployé à l’atterrissage d’un Mirage-F1 CR.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E06-0048
    • N2005-278E06-0013
      Technicien récupérant les films photographiques au retour de mission de reconnaissance d’un Mirage-F1 CR.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E06-0013
    • N2005-278E10-0028
      Traitement des photographies des Mirage-F1 CR réalisées par les techniciens photos et les interprétateurs photos, en présence de l'officier renseignement et du pilote.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E10-0028
    • N2005-278E07-0016
      Transall C-160 soute ouverte pour les opérations de chargement sur la piste de l’aéroport.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E07-0016
    • N2005-278E07-0028
      Un mécanicien vérifie la pale d’une hélice de Transall C-160.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E07-0028
    • N2005-278E07-0014
      Mise en place de l’hélice d'un Transall C-160 par des techniciens du Det-Air à l’aide d’un engin de levage.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E07-0014
    • N2005-278E13-0033
      Lors d’un exercice SAR (search and rescue ou recherche et secours) franco-tadjik avec les plongeurs sauveteurs du Det-Air, le blessé déclenche un fumigène pour donner sa position au pilote de l’hélicoptère tadjik Mil Mi-8 Hip.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E13-0033
    • N2005-278E13-0023
      Hélicoptère tadjik Mil Mi-8 Hip tadjik en plein vol lors d’un exercice SAR (search and rescue ou recherche et secours) franco-tadjik avec les plongeurs sauveteurs du Det-Air.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E13-0023
    • N2005-278E11-0060
      Statue monumentale de l’émir samanide Ismaïl 1er, au centre-ville de Dushambe.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E11-0060
    • N2005-278E11-0089
      Trolley-bus dans une rue de Dushambe.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E11-0089
    • N2005-278E11-0034
      Halle du marché au centre-ville de Dushambe.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E11-0034
    • N2005-278E09-0001
      Un caméraman de l'ECPAD filme sur le marché du centre-ville de Dushambe.
    • Date : Septembre 2005
    • Lieu : Douchanbé (Tadjikistan)
    • Photographe : Alban Battestini
    • Origine : ECPAD-ECPAD
    • Référence : N2005-278E09-0001

Les premières élections législatives et provinciales en Afghanistan depuis 30 ans sont fixées au 18 septembre 2005, et constituent la conclusion du volet politique du processus engagé à Bonn le 22 décembre 2001. La FIAS (force internationale d’assistance et de sécurité), œuvrant pour la stabilisation, déploie 2 000 hommes en renfort temporaire pour la sécurisation des élections, permettant leur déroulement sans incidents majeurs, avec un taux de participation d’environ 50 % des citoyens.

L’OEF (opération enduring freedom ou liberté immuable) sous commandement américain mobilise quant à elle environ 20 000 hommes dont 200 membres des forces spéciales françaises, pour des missions de combat contre les réseaux terroristes essentiellement dans le Sud et l’Est du pays. La participation française au sol à cette lutte, appelée opération Ares, a lieu entre 2003 et 2006.

La France décide de renforcer son dispositif en Afghanistan de 300 militaires en prévision des élections et de déclencher l’opération Serpentaire à partir du 3 août 2005, comprenant un renforcement chasse de trois Mirage F1-CR et trois Mirage 2000 D, déployés à l’aéroport de Douchanbé, au Tadjikistan.

En visite à Douchanbé en septembre 2004 la ministre de la Défense avait défini ce site «comme une plaque tournante, un point d’entrée et de sortie du théâtre d’opérations pour l’ensemble des forces françaises et internationales présentes en Afghanistan». Situé à l’intersection des flux logistiques français en Asie centrale, le Det-Air (détachement air) de Douchanbé a constitué la colonne vertébrale du «soutien opérationnel et humain » des militaires français présents dans la région depuis 2001.

L’accord franco-tadjik de 2003 relatif aux conditions de déploiement et de stationnement temporaire sur le territoire du Tadjikistan des forces françaises, a été modifié en 2005 afin d’autoriser l’arrivée d’aéronefs de combat et la construction d’infrastructures destinées au stockage des munitions sur le site de Douchanbé.

L’opération Serpentaire désigne l’ensemble des actions de soutien aérien menées depuis Douchanbé par les avions de combat français au profit des forces terrestres de la FIAS et des unités engagées dans l’OEF en vue d’assurer, conjointement avec les autres aéronefs de combat alliés, une permanence aérienne continue au dessus de l’Afghanistan. L’éventail des missions dévolues aux chasseurs du détachement Serpentaire va de la reconnaissance à la démonstration de force, en passant par l’appui feu pour protéger les troupes au sol par le long rayon d’action, la réactivité et la puissance d’avions de chasse avec armement à guidage laser.

Les premières opérations en Afghanistan ont montré la nécessité d’une forte interaction, fondée sur l’échange de renseignement, entre les forces aériennes et les unités au sol du COS (commandement des opérations spéciales), concrétisée par la mise en application du concept ODESSAA (observation et destruction de site par l’arme aérienne) et l’emploi, pour une vision précise du terrain, de son module 3D (3 dimensions).

L’action menée par le Det-Air à Douchanbé, ayant pour vocation première d’être un pivot logistique pour le transport tactique et le ravitaillement, répond au double besoin d’approvisionner les troupes de sécurisation à Kaboul comme celles déployées dans le Sud luttant contre le terrorisme. En accueillant les avions de chasse destinés à assurer le soutien des troupes françaises et alliées en Afghanistan par des missions de patrouille aérienne, la base de Douchanbe a connu une montée en puissance. Cependant à la différence des avions de transport, l’accueil des avions d’arme a imposé des contraintes techniques sur le site, comme une piste en état correct : la réfection de la piste de l’aéroport international a été effectuée par le 25e RGA (régiment du génie de l’Air) d’Istres, expert des infrastructures aéronautiques. Malgré la conduite simultanée de travaux sur leur lieu de travail et la réouverture chaque soir de l’aéroport au trafic aérien, les autres personnels présents, notamment les pilotes et les équipages assurant les missions de transport, ont continué à faire atterrir et décoller les aéronefs à décollage court de type Transall C-160. Site ceinturé par des chaînes montagneuses, l’aéroport donne l’impression d’être enserré dans une cuvette faite de hauts reliefs. Les fortes températures estivales de Douchanbé contraignent les Mirage de l’opération Serpentaire à décoller en « pleins partiels », avec des réservoirs largables vides, de telle sorte qu’un ravitaillement est nécessaire dés l’arrivée de l’aéronef sur le théâtre afghan, dont l’accès se fait après seulement quinze minutes de vol.

Dominé par les personnels de l’armée de l’Air, le site tadjik accueille des personnels issus du même contingent national, en effectifs relativement réduits, de 150 militaires en période de seule activité GTO (groupement de transport opérationnel) avec deux aéronefs de transport Transall C-160 et leurs équipages, à 400 avec le détachement Serpentaire, auxquels s’ajoutent les militaires de l’opération Pamir en transit lors des relèves de régiment. Des périodes de relative accalmie opérationnelle ont donc succédé à des phases d’activité intense pendant lesquelles les aéronefs de transport et de chasse étaient mis en œuvre simultanément.

Le premier portfolio consacré à l’année 2005 témoigne de la présence des reporters de l’ECPAD au Tadjikistan en septembre 2005, en couverture de l’opération Serpentaire, sur le site de Douchanbé.