• Rénovation du poste de Ninh-Binh par la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA.
      Le tirailleur de 1re classe Lakdar, de la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA (2e Bataillon de Marche du 1er Régiment de Tirailleurs Algériens), ayant participé à la reprise des postes de Ninh-Binh. Il a orné son chapeau de brousse de l'insigne de son unité, comportant la devise en arabe "toujours le premier", épinglé sur un carré d'étoffe rouge (couleur désignant le 2e Bataillon de Marche).
    • Date : Juin 1951
    • Lieu : Ninh-Binh / Tonkin / Indochine
    • Photographe : Defives Guy
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-79-R04
    • Rénovation du poste de Ninh-Binh par la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA.
      Du haut d'un des postes de Ninh-Binh, malgré un large pansement à la tête, le tirailleur Mazeni, de la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA (2e Bataillon de Marche du 1er Régiment de Tirailleurs Algériens) monte la garde, servant une mitrailleuse modèle 1931 dite "Reibel" de calibre 7,5 mm. On aperçoit depuis sa position le tronçon d'un des ponts sur le fleuve Day, sabotés en 1947 par le Viêt-minh en pleine retaite.
    • Date : Juin 1951
    • Lieu : Ninh-Binh / Tonkin / Indochine
    • Photographe : Defives Guy
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-79-R07
    • Rénovation du poste de Ninh-Binh par la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA.
      Un tirailleur de la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA (2e Bataillon de Marche du 1er Régiment de Tirailleurs Algériens) observe le delta du Day depuis un des rochers de Ninh-Binh, rebaptisé rocher "Bernard de Lattre" au cours d'une messe en souvenir du fils du général, lieutenant au BM/1er RCC (Bataillon de Marche du 1er Régiment de Chasseurs à Cheval), qui y tomba à la tête de son escadron.
    • Date : Juin 1951
    • Lieu : Ninh-Binh / Tonkin / Indochine
    • Photographe : Defives Guy
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-79-R09
    • Rénovation du poste de Ninh-Binh par la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA.
      Bivouac de fortune de la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA (2e Bataillon de Marche du 1er Régiment de Tirailleurs Algériens) érigé dans les décombres du poste de Ninh-Binh, ravagé par l'attaque Viêt-minh puis la contre-attaque victorieuse des troupes françaises. Le rocher "Bernard de Lattre" a depuis été rasé et remplacé par un monument à la gloire de l'APV (Armée Populaire Viêtnamienne).
    • Date : Juin 1951
    • Lieu : Ninh-Binh / Tonkin / Indochine
    • Photographe : Defives Guy
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-79-R14
    • Rénovation du poste de Ninh-Binh par la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA.
      Un tirailleur de la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA (2e Bataillon de Marche du 1er Régiment de Tirailleurs Algériens) s'est aménagé une couchette de fortune dans les ruines du poste de Ninh-Binh après sa reconquête par cette unité faisant partie du GMNA (Groupement Mobile Nord-Africain).
    • Date : Juin 1951
    • Lieu : Ninh-Binh / Tonkin / Indochine
    • Photographe : Defives Guy
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-79-R22
    • Rénovation du poste de Ninh-Binh par la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA.
      Les tirailleurs de la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA (2e Bataillon de Marche du 1er Régiment de Tirailleurs Algériens) entreprennent de dégager le poste de Ninh-Binh des décombres qui s'y accumulent, témoignant de l'âpreté des combats mais surtout de la densité des tirs de mortiers Viêt-minh puis des tirs de saturation effectués pour appuyer l'assaut des "Turcos" (surnom hérité par les tirailleurs algériens après la campagne de Crimée de 1854) qui l'ont repris.
    • Date : Juin 1951
    • Lieu : Ninh-Binh / Tonkin / Indochine
    • Photographe : Defives Guy
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-79-R23

Après la reconquête du poste de Ninh-Binh, la 5e compagnie du IIe BM/1er RTA s’active en vue de restaurer le système défensif de cette place forte harcelée par l’ennemi. Le poste est en effet complètement ravagé par les combats. Le bivouac de l’unité est sommaire et les conditions de vie visiblement rustiques, les infrastructures ayant été fortement endommagées par les tirs de mortiers du Viêt-minh, puis les tirs d’une batterie du 64e RAA (Régiment d’Artillerie d’Afrique), de trois bâtiments de la 3e Dinassaut (Division Navale d’Assaut) et les passes de « Straffing » des avions de chasse.
Tout en restant vigilants, les tirailleurs s’emploient à dégager le poste des décombres qui s’y accumulent et à remettre en état les tranchées en partie comblées. Du poste, on peut voir la fumée dégagée par le bombardement de Phong Du (à 4,5 km de Ninh-Binh), les combats continuant dans la région.
De même, une série de clichés offre la vision d’un engagement nocturne entre le LSSL (Landing Ship Support Large) n° 6 de la 3e Dinassaut et un « SKZ » (Sung Khong Zat : canon sans recul chinois) du Viêt-minh le prenant à partie (seules les munitions traçantes du bâtiment sont visibles dans l’obscurité, zébrant la nuit en convergeant dans la même direction).
L’unité va ainsi tenir le poste pendant un mois et demi, repousser plusieurs retours offensifs nocturnes des troupes régulières du Viêt-minh et mener plusieurs incursions dans les territoires contrôlés par l’ennemi.