Choisies parmi les vingt-quatre bobines 8 mm muettes du fonds Heinz Brockmann, les trois séquences présentées ici illustrent trois genres caractéristiques du cinéma d’amateur, définis par Georges Régnier (Le cinéma d’amateur, Larousse, Montel, 1973, p. 11-35), successivement adoptés par le cinéaste, chauffeur de la Kriegsmarine en poste sur le littoral atlantique entre septembre 1940 et octobre 1943.

Extraite d’un film de souvenirs (référence ECPAD : FA 88-4), la première d’entre elles témoigne de la curiosité suscitée par des pêcheurs à pied sur une plage et du goût d’Heinz Brockmann pour la technique du cinéma dit « d’amateur ». Comme une mise en abyme de sa pratique du cinéma, il y filme notamment un camarade rechargeant le magasin de sa caméra et, plus loin, utilise le ralenti en enregistrant un plus grand nombre d’images à la prise de vues.

Unique film en couleurs du fonds agrémenté de cartons, La Pallice, île de Ré, Nantes, Vannes, Rochefort, Royan (référence FA 88-1) – en l’absence de générique, le titre est une restitution – relève autant du film de voyage que du film documentaire puisque, au cours d’un voyage en voiture aller-retour en Charentes et en Bretagne, la caméra d’Heinz Brockmann s’attarde sur les lieux emblématiques de Nantes (pont transbordeur, théâtre Graslin, cathédrale) occupée par l’armée allemande à partir du 19 juin 1940.

Enfin, Le voleur (référence FA 88-6) – le titre est ici également restitué – voit Heinz Brockmann se mettre en scène dans une brève fiction. Il y interprète un soldat allemand aux prises avec un malfaiteur tentant de lui subtiliser une liasse de billets.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 1940
  • Référence : FA 88-4 / FA 88-1 / FA 88-6
  • Copyright : ECPAD