• Prise d'armes et départ d'Egypte des forces franco-britanniques, marquant la fin de l'expédition de Suez.
      Sur l'embarcadère de Port-Fouad et au cours d'une prise d'armes pour le départ des troupes françaises de l'Egypte qui marque la fin de l'expédition de Suez, les militaires du 2e RPC (Régiment de Parachutistes Coloniaux) défilent avec, en tête, le colonel Château-Jobert.
    • Date : Décembre 1956
    • Lieu : Egypte / Port-Fouad
    • Photographe : Corcuff Paul
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : MO-56-141A-R14
    • Prise d'armes et départ d'Egypte des forces franco-britanniques, marquant la fin de l'expédition de Suez.
      Le fanion de la 1re compagnie du 2e RPC (Régiment de Parachutistes Coloniaux) est posé sur un sac, avant le départ des troupes françaises d'Egypte, correspondant à la fin de l'expédition de Suez.
    • Date : Décembre 1956
    • Lieu : Egypte / Port-Fouad
    • Photographe : Corcuff Paul
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : MO-56-141A-R26
    • Prise d'armes et départ d'Egypte des forces franco-britanniques, marquant la fin de l'expédition de Suez.
      Les militaires du 2e RPC (Régiment de Parachutistes Coloniaux) embarquent sur un chaland de débarquement pour leur départ d'Egypte et la fin de l'expédition de Suez.
    • Date : Décembre 1956
    • Lieu : Egypte / Port-Fouad
    • Photographe : Corcuff Paul
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : MO-56-141A-R27
    • Prise d'armes et départ d'Egypte des forces franco-britanniques, marquant la fin de l'expédition de Suez.
      Sur l'embarcadère à Port-Fouad et au cours d'une prise d'armes qui marque la fin de l'expédition de Suez, le colonel Château-Jobert, commandant le 2e RPC (Régiment de Parachutistes Coloniaux), passe en revue ses troupes.
    • Date : Décembre 1956
    • Lieu : Egypte / Port-Fouad
    • Photographe : Corcuff Paul
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : MO-56-141A-R4
    • Prise d'armes et départ d'Egypte des forces franco-britanniques, marquant la fin de l'expédition de Suez.
      Sur l'embarcadère de Port-Fouad et au cours d'une prise d'armes qui marque la fin de l'expédition de Suez, le colonel Château-Jobert, commandant le 2e RPC (Régiment de Parachutistes Colonaiux), passe devant les éléments danois et colombiens de l'ONU qui viennent remplacer les troupes françaises et anglaises.
    • Date : Décembre 1956
    • Lieu : Egypte / Port-Fouad
    • Photographe : Corcuff Paul
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : MO-56-141B-R6

Le 26 juillet 1956, le colonel Nasser procède à la nationalisation de la compagnie du canal de Suez. Une alliance entre la France et la Grande-Bretagne se constitue et un état-major s’installe à Londres, sous les ordres du général Stockwell et de l’amiral Barjot. Le mécompte le plus grave est, en fait, l’attitude des États-Unis qui refusent toute forme d’intervention. Désavoués, privés de la protection éventuelle du « parapluie nucléaire » américain, M. Robert Anthony Eden, chef du gouvernement britannique et M. Guy Mollet, président du Conseil, ne peuvent que céder et renoncer à une intervention. L’affaire rebondit, par l’intermédiaire du rapprochement secret franco-israélien. L’offensive des Israéliens commence le 29 octobre 1956 et l’ultimatum des Franco-britanniques est adressé dès le 30 au matin. Les Américains font condamner par l’ONU les trois protagonistes. Le 5 novembre, à l’aube, l’opération aéroportée se déroule dans d’excellentes conditions. Les parachutistes anglais et français s’emparent de l’aérodrome de Gamil, près de Port-Saïd et des abords de Port-Fouad. Le lendemain, le débarquement a lieu et se déroule avec une extrême facilité. Le seul point noir de la journée est le développement d’une insurrection dans la grande ville de Port-Saïd. C’est à ce moment, en apparence favorable, que survient la nouvelle stupéfiante du cessez-le feu. La décision vient de Londres, à la suite d’une formidable pression intérieure et extérieure des États-Unis et de l’URSS. Le gouvernement français ne peut que s’incliner. Les Américains finissent par remporter la bataille de l’évacuation. Le 22 décembre 1956, sans avoir pu obtenir de garantie, les troupes alliées, remplacées par des contingents des Nations Unies, achèvent l’évacuation complète de la zone nord du canal, tandis que les Israéliens se retirent du Sinaï.