Un régiment d’infanterie traverse « Gerbéviller la martyre » (Meurthe-et-Moselle), ville en ruine qui était « un habituel pèlerinage pour les troupes nouvellement arrivées en Lorraine ».
Autre lieu « tragique » : la ferme de Léomont (Meurthe-et-Moselle), « cinq fois perdue et cinq fois reprise », qui n’est plus qu’un tas de ruines au sommet d’une croupe couverte de neige. Des marins sont aux commandes d’automitrailleuses et d’une auto-canon et les présentent à la caméra : les mitrailleuses peuvent être mises en position pour le tir contre avions.
Des ballons saucisses font « bonne garde ». L’un d’eux s’envole. L’aérostier équipé d’un parachute transmet ses observations par câble téléphonique. Ayant signalé l’approche d’une bourrasque de neige, le ballon captif est ramené à terre, protégé contre toute attaque aérienne par le déploiement de mitrailleuses sur bât. A la fin du film, on assiste au défilé d’un régiment d’infanterie alpine.
Note : Les ballons saucisses se situeraient sur la grande route de Champenoux à Varangéville (Meurthe-et-Moselle).

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Novembre 1915
  • Lieux : Lorraine
  • Évènement : Pour la défense du sol lorrain.
  • Référence : 14.18 A 225
  • Copyright : SCA/DAL : Section cinématographique de l’armée/Division de l'Armée en Lorraine - ECPAD