• Patrouilles et contrôles d'identité dans les gares parisiennes dans le cadre du plan Vigipirate.
      Un gendarme mobile et deux soldats du 93e RAM (Régiment d'Artillerie de Montagne) effectuent une patrouille à la gare Saint-Lazare, dans le cadre du plan Vigipirate.
    • Date : Décembre 1996
    • Lieu : France / Ile-de-France / Paris
    • Photographe : Seynat Fabienne
    • Origine : ECPA - ECPAD
    • Référence : 01-96-193-01-17
    • Patrouilles et contrôles d'identité dans les gares parisiennes dans le cadre du plan Vigipirate.
      Une patrouille, composée d'un gendarme mobile et de deux soldats du 93e RAM (Régiment d'Artillerie de Montagne), effectue un contrôle d'identité à la gare Saint-Lazare, dans le cadre du plan Vigipirate.
    • Date : Décembre 1996
    • Lieu : France / Ile-de-France / Paris
    • Photographe : Seynat Fabienne
    • Origine : ECPA - ECPAD
    • Référence : 01-96-193-02-09
    • Patrouilles et contrôles d'identité dans les gares parisiennes dans le cadre du plan Vigipirate.
      Un soldat du 93e RAM (Régiment d'Artillerie de Montagne), armé d'un Famas (Fusil d'Assaut de la Manufacture d'Armes de Saint-Etienne), mis en protection sur un quai de la gare Montparnasse, dans le cadre du plan Vigipirate.
    • Date : Décembre 1996
    • Lieu : France / Ile-de-France / Paris
    • Photographe : Seynat Fabienne
    • Origine : ECPA - ECPAD
    • Référence : 01-96-193-02-30
    • Patrouilles et contrôles d'identité dans les gares parisiennes dans le cadre du plan Vigipirate.
      Un soldat du 93e RAM (Régiment d'Artillerie de Montagne), armé d'un Famas (Fusil d'Assaut de la Manufacture d'Armes de Saint-Etienne), mis en protection sur un quai de la gare Montparnasse, dans le cadre du plan Vigipirate.
    • Date : Décembre 1996
    • Lieu : France / Ile-de-France / Paris
    • Photographe : Seynat Fabienne
    • Origine : ECPA - ECPAD
    • Référence : 01-96-193-03-25

Dispositif exceptionnel de vigilance et de prévention contre les actions terroristes conçu en 1978, le plan Vigipirate est réactivé en 1996 après l’attentat commis le 3 décembre dans le RER parisien à la station Port-Royal. Appliqué pour la troisième fois dans sa version renforcée, il associe l’armée, qui en temps normal n’a pas à gérer la sécurité des personnes et des biens sur le territoire.

Le reportage présente ainsi des patrouilles de surveillance et des contrôles d’identité dans les gares parisiennes Saint-Lazare et Montparnasse assurés par les gendarmes mobiles et les soldats du 93e RAM (Régiment d’Artillerie de Montagne).