• Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Au cours d'une série de raids côtiers, deux cadres (un enseigne de vaisseau et un second-maître) du commando Marine "de Montfort" observent leur futur axe de progression après que le commando ait capturé plusieurs "sonnettes" (guetteurs) viêt-minhs, dissimulées dans les hautes herbes.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R05
    • Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Au cours d'un raid côtier, des hommes du commando Marine "de Montfort" se sont postés sur les hauteurs d'une plage où ils viennent de débarquer. Un servant de fusil-mitrailleur 24/29 a mis son arme en batterie au pied d'un pin tandis que ses camarades, armés d'un fusil MAS 36 et de pistolet-mitrailleur MAT 49, sont sur le qui-vive. Ils sont tous coiffés d'un chapeau de brousse de type "marine" dont le port est très répandu chez les commandos Marine en opération.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R06
    • Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Dans le cadre d'une série de raids côtiers, des commandos Marine du commando "de Montfort" patrouillent en zone forestière. Le premier commando est armé d'un pistolet-mitrailleur MAT 49 et d'une grenade offensive OF 37; il est suivi par un quartier-maître équipé d'un fusil-mitrailleur 24/29.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R07
    • Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Après un raid côtier, des commandos Marine du commando "de Montfort" mettent à l'eau les Doris, petites embarcations d'assaut fabriquées par l'arsenal de Cherbourg, pour rejoindre l'aviso-escorteur F 755 "Robert Guiraud". L'armement est constitué de carabine US M1, de pistolet-mitrailleur MAT 49 et de fusil semi-automatique MAS 44, complété par des grenades offensives OF 37 et une machette US M42.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R09
    • Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Dans le cadre d'une série de raids côtiers, après une opération couronnée de succès, des commandos Marine du commando "de Montfort" ont pris place à bord d'un Doris, petite embarcation d'assaut fabriquée spécialement à l'arsenal de Cherbourg, et se dirigent vers un bâtiment de transport de troupes au large.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R11
    • Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Au cours d'un raid côtier, un commando Marine du commando "de Monfort" surveille l'objectif pendant la phase d'approche. Il sert une mitrailleuse modèle 1931 "Reibel" (de calibre 7,5 mm et alimentée par boitier-chargeur de 150 cartouches) armant la proue d'une barque remorquant un Doris (petite embarcation d'assaut fabriquée par l'arsenal de Cherbourg). Ce commando est coiffé d'un "jungle hat" britannique, pratique très répandue dans son unité.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R33
    • Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Au cours d'une série de raids côtiers, sur le pont de l'aviso-escorteur F 755 "Robert Guiraud", un lieutenant de vaisseau du commando Marine "de Montfort" s'entretient avec ses hommes du cours des opérations.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R51
    • Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Au cours d'une série de raids côtiers, des commandos Marine du commando "de Montfort" franchissent une paroi rocheuse. Ils sont équipés de fusils semi-automatiques MAS 44 et de pistolets-mitrailleurs MAT 49, ainsi que de grenades offensives OF 37. Les chargeurs de MAT 49 sont stockés dans des porte-chargeurs britanniques (dits "Pouch") de la deuxième guerre mondiale (au dos du premier commando), ce qui est typique de l'unité à cette période.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R65
    • Opération du commando marine «De Monfort» depuis l'aviso escorteur F 755 «Robert Guiraud».
      Au cours d'une série de raids côtiers, des commandos Marine du commando "de Montfort" escaladent une paroi rocheuse au moyen d'une corde. L'armement est constitué d'un fusil semi-automatique MAS 44 et de pistolets-mitrailleurs MAT 49.
    • Date : Juillet 1951
    • Lieu : Indochine / Tonkin
    • Photographe : Guy Defives
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TONK-51-97-R68

Après l’offensive Viêt-minh sur le Day et la réorganisation du commando « François » (baptisé du nom de l’enseigne de vaisseau François, tué en janvier 1947 à Nam Dinh) suite à ses lourdes pertes (7 tués et 49 disparus) après un combat sans espoir à Ninh Binh dans la nuit du 28 au 29 mai 1951, les commandos Marine « Jaubert » (baptisé du nom du capitaine de frégate Jaubert, tué le 26 février 1947 sur le Dong Nai) et « De Monfort » (baptisé du nom de l’enseigne de vaisseau de Monfort, tué à Haïphong en mars 1946) rejoignent à nouveau le Tonkin pour rayonner dans la Baie d’Along. Le commando « François » les rejoint pour occuper l’île de Cu Lao Ré, où le commando « De Montfort » formera pendant un mois les unités du GCMA (Groupement de Commandos Mixtes Aéroportés) aux opérations amphibies. Désormais, les commandos marine ne participent plus aux opérations fluviales avec les bâtiments de la Division Navale d’Extrême-Orient. Un commando stationne en permanence dans la baie d’Along, tandis que les autres mènent des raids sur la côte à partir des bâtiments « Robert Guiraud » et « Paul Goffeny ».

Le reportage présente une action type des commandos Marine : une action à terre de courte durée après une approche de l’objectif par voie maritime ou fluviale.
Les commandos Marine « De Monfort » abordent une plage à l’aube et capturent des guetteurs viêt-minhs surpris dans des fourrés puis patrouillent dans la forêt avant de rembarquer à bord des Doris (embarcations d’assaut de l’arsenal de Cherbourg spécifiques aux commandos marine) pour regagner l’aviso escorteur « Robert Guiraud ». De nombreux plans à bord du « Robert Guiraud » mettent en avant la vie quotidienne de l’équipage (salle-radio, cuisine, salles des machines, infirmerie, passerelle, lavage du pont etc.).
Les commandos Marine repartent pour un nouveau raid côtier, mais cette fois à bord de plusieurs LCM (Landing Craft Material) et d’une imposante barque dont la proue est armée d’une mitrailleuse modèle 1931 dite « Reibel », de calibre 7,5 mm et alimentée par boîtier-chargeur de 150 cartouches. Des LCM abordent une côte rocheuse et les commandos grimpent le long de la paroi abrupte. Une jonque passe sous l’oeil vigilant d’un marin, pendant qu’un canon de 105 mm et un bi-tube de 20 mm Oerlikon du « Robert Guiraud » ouvrent le feu et qu’un hydravion « Sea Otter » est transbordé après un vol d’observation. Les commandos marine utilisent des cordages pour escalader les rochers et se postent en embuscade avant de reprendre la progression et de s’enfoncer dans la végétation.