Poursuivant leur périple sur tous les fronts, le général de Gaulle et Winston Churchill se rendent dans l’est de la France.

Aux camps de Maiche et du Valdahon, ils sont venus apporter encouragements et réconfort aux soldats de la 1re Armée du général de Lattre de Tassigny. En compagnie du général Juin et de Monsieur Diethelm, ministre de la guerre, ils passent les troupes en revue.

Peu après, la ville de Metz est libérée. Les troupes américaines, les premières à être entrées dans la ville, sont guidées par un émissaire vers les soldats allemands qui désirent se rendre. Faits prisonniers, ceux-ci sont rassemblés, fouillés et mis en colonnes pour traverser la ville. Au cours d’une prise d’armes, le général Walker, commandant les forces américaines, remet les clefs de la ville au général Dody et au préfet de la Moselle.

Belfort est, elle aussi, libérée. Le général Eisenhower arrive pour décider de la suite de la progression. Il est accueilli par le général de Lattre de Tassigny. La nouba des tirailleurs marocains ouvre le défilé célébrant la libération de la ville.

Les chars de la 2e division blindée du général Leclerc de Hautecloque se dirigent vers l’Alsace ; le génie s’avère très utile pour supprimer tous les obstacles disposés par l’ennemi en fuite et les ponts détruits. Arrivés dans Strasbourg, dont les faubourgs résonnent encore des coups de canons et des coups de feux échangés, les fusiliers-marins de la division Leclerc patrouillent dans les rues encore désertes mais qui s’animent peu à peu. Les troupes sont rassemblées sur la place Kléber pour honorer le serment fait à Koufra de « ne déposer les armes que quand le drapeau français flottera sur la cathédrale de Strasbourg ». La foule assiste en liesse au défilé qui mène les Français sur la route vers l’Allemagne…

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 1944
  • Lieux : Alsace et Lorraine
  • Équipe de tournage : Service cinématographique de l’armée (SCA)
  • Référence : MAG 206
  • Copyright : ECPAD