• L’observation du champ de bataille
      Un guetteur est protégé par des plaques de blindage.
    • Date : 16 août 1916
    • Lieu : Balschwiller ; Haut-Rhin ; Alsace
    • Photographe : Albert Moreau
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-114-M-2541
    • L’observation du champ de bataille
      Ferme d'Hurtebise, première ligne, observation au périscope.
    • Date : 12 septembre 1917
    • Lieu : Ferme d'Hurtebise ; Aisne ; Picardie
    • Photographe : Maurice Boulay
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-21-BO-1182
    • L’observation du champ de bataille
      Dans la tranchée Suffren, armé d'un fusil à lunette, un guetteur de première ligne est à son poste, en appui sur des sacs de sable.
    • Date : 12 février 1917
    • Lieu : Tracy-le-Val ; Oise ; Picardie
    • Photographe : Maurice Boulay
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-9-BO-362
    • L’observation du champ de bataille
      Un guetteur de tranchée demeure dans sa tourelle blindée pour surveiller les lignes ennemies.
    • Date : 28 septembre 1915
    • Lieu : Crapeaumesnil ; Oise ; Picardie
    • Photographe : Albert Moreau
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-36-M-717
    • L’observation du champ de bataille
      Croquis réalisé depuis l’observatoire sur la cote 342, par Paul Robertet, officier d'artillerie et photographe (extrait de son journal manuscrit écrit au jour le jour).
    • Date : Octobre 1915
    • Lieu : Louvemont-Côte-du-Poivre ; Meuse ; Lorraine
    • Photographe : Paul Robertet
    • Origine : ECPAD - Collection Robertet
    • Référence : ANNEXE-D86-092bis
    • L’observation du champ de bataille
      Un poste d’observation est installé en haut d'un arbre, dans le secteur de la Courte Chausse au cœur de la forêt d'Argonne.
    • Date : 6 décembre 1915
    • Lieu : Forêt d'Argonne ; Meuse ; Lorraine
    • Photographe : Henri Bilowski
    • Référence : SPA-2-V-135
    • L’observation du champ de bataille
      Un homme charge la chaudière d'un treuil à vapeur retenant un ballon d'observation de l'aérostation.
    • Date : 31 août 1916
    • Lieu : Bellemagny ; Haut-Rhin ; Alsace
    • Photographe : Dubray
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-46-T-1849
    • L’observation du champ de bataille
      Liaison filaire pour le recueil du renseignement transmis par l’aérostier placé en observation.
    • Date : 5 juillet 1917
    • Lieu : Vadenay ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Edmond Famechon
    • Référence : SPA-95-R-3460
    • L’observation du champ de bataille
      Décollage d'un ballon d'observation ou « saucisse ».
    • Date : 18 avril 1916
    • Lieu : Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Georges Dangereux
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-8-J-647
    • L’observation du champ de bataille
      Le stationnement d’une « saucisse » entre Dugny et Belleray. Sur la droite, derrière l'auto modèle Delahaye 60-35, on distingue le stock de bombonnes d'hydrogène installé sur une remorque porte-tube pour le gonflement du ballon.
    • Date : Novembre 1916
    • Lieu : Dugny ; Belleray ; Meuse ; Lorraine
    • Photographe : Ludovic Cassard
    • Origine : SPA
    • Référence : D105-253
    • L’observation du champ de bataille
      Dans la nuit du 2 au 3 septembre 1918, la ligne Hindenburg est percée dans le secteur de Quéant par les unités des 52e et 63e divisions britanniques, qui s'emparent également du village de Pronville. Un ballon d'observation militaire est utilisé par les équipes de l'aérostation anglaise. Le ballon est ici en position d'attente sous un filet de rétention.
    • Date : 13 septembre 1918
    • Lieu : Quéant ; Pas-de-Calais
    • Photographe : Marcel Lorée
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-26-LO-1829
    • L’observation du champ de bataille
      Stoppées dans leur progression, les troupes américaines de la 1re armée du général Pershing doivent lutter contre la résistance des troupes allemandes. Un ballon d'observation américain est déployé au-dessus du front pour assurer le repérage des positions ennemies.
    • Date : Octobre 1918
    • Lieu : Chevières ; Ardennes ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Léon Heymann
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-5-EY-102
    • L’observation du champ de bataille
      Un ballon d'observation Caquot (du nom de l'officier français qui mit au point le procédé) est déployé au-dessus de Bellemagny en Alsace. Les aérostiers, équipés de leurs harnais de parachute, embarquent dans la nacelle du ballon d'observation lestée par les poids d'amarrage.
    • Date : 11 août 1916
    • Lieu : Bellemagny ; Haut-Rhin ; Alsace
    • Photographe : Albert Moreau
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-114-M-2517
    • L’observation du champ de bataille
      La manœuvre du treuil à vapeur de la « saucisse » de la 152e.
    • Date : 11 août 1916
    • Lieu : Bellemagny ; Haut-Rhin ; Alsace
    • Photographe : Albert Moreau
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-114-M-2519
    • L’observation du champ de bataille
      Deux aérostiers français décollent pour une mission d’observation dans la nacelle d’un ballon Caquot.
    • Date : 11 août 1916
    • Lieu : Bellemagny ; Haut-Rhin ; Alsace
    • Photographe : Albert Moreau
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-114-M-2514
    • L’observation du champ de bataille
      Un ballon d'observation de type Caquot (du nom de l'officier français qui mit au point le procédé).
    • Date : 6 juillet 1917
    • Lieu : Vadenay ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Albert Moreau
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-209-M-4077
    • L’observation du champ de bataille
      De gauche à droite et de haut en bas : brevet de pilote de ballon dirigeable, brevet de pilote d'avion, brevet du personnel d'équipage sur avion ou dirigeable (centre), brevet d'observateur en ballon dirigeable et brevet d'observateur en avion.
    • Date : Décembre 1916
    • Lieu : Paris ; Paris-Ile-de-France
    • Photographe : Albert Samama-Chikli
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-40-L-1989
    • L’observation du champ de bataille
      Marly-le-Roi, lieu-dit du Trou d'Enfer, passage d’un ballon dirigeable du centre de Saint-Cyr pour l'apprentissage des marins.
    • Date : 1er décembre 1916
    • Lieu : Marly-le-Roi ; Yvelines ; Paris-Ile-de-France.
    • Photographe : Albert Moreau
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-147-M-3024
    • L’observation du champ de bataille
      Un avion d’observation MF 44 reçoit un appareil photographique.
    • Date : 1916
    • Lieu : Toul ; Meurthe-et-Moselle ; Lorraine
    • Photographe : Gaston Luc-Pupat
    • Origine : ECPAD (collection Luc-Pupat)
    • Référence : D169-6-70
    • L’observation du champ de bataille
      Photographie aérienne du réseau de tranchées dans le secteur de Richecourt.
    • Date : 10 avril 1916
    • Lieu : Richecourt ; Meuse ; Lorraine
    • Photographe : Gaston Luc-Pupat
    • Origine : ECPAD (collection Luc-Pupat)
    • Référence : D169-18-132
    • L’observation du champ de bataille
      Photographie aérienne de chars alliés en progression.
    • Date : inconnue
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Alphonse Lefort
    • Origine : ECPAD (collection Lefort)
    • Référence : D186-1-34
    • L’observation du champ de bataille
      Un caméraman de la section photographique et cinématographique de l'armée (SPCA) pose avant le décollage de l'avion d'observation Letord.
    • Date : 16 décembre 1917
    • Lieu : Villeneuve ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Albert Moreau
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-240-M-4685
    • L’observation du champ de bataille
      . Installation d'un appareil de prise de vues aériennes dans un avion Spad de l'escadrille 62.
    • Date : 30 novembre 1917
    • Lieu : Aisne ; Picardie
    • Photographe : Emmanuel Mas
    • Origine : SPA
    • Référence : SPA-103-S-3887
    • L’observation du champ de bataille
      Appareil photographique équipant un Lockheed P-38 Lightning d’un groupe de reconnaissance français.
    • Date : 1er janvier 1943
    • Lieu : Oran ; Algérie
    • Photographe : inconnu
    • Origine : SCA
    • Référence : TERRE-121bis-L2475
    • L’observation du champ de bataille
      Exploitation d'une mission de reconnaissance photographique dans la salle de renseignement du groupe de reconnaissance « Périgord ».
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Charente ; Poitou-Charentes
    • Photographe : inconnu
    • Origine : SCA
    • Référence : AIR-243-4384
    • L’observation du champ de bataille
      Avions de reconnaissance (Morane-Saulnier Criquet) utilisés par le groupe III/33 « Périgord ».
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Cognac ; Charente ; Poitou-Charentes
    • Photographe : inconnu
    • Origine : SCA
    • Référence : AIR-243-4397
    • L’observation du champ de bataille
      Le sergent Mathias Capp, pilote, et le lieutenant Puyiot, observateur, du 23e groupe aérien d’observation d’artillerie (GAOA) sous l'aile d’un Morane MS-500.
    • Date : Mars 1951
    • Lieu : Tonkin ; Hanoï ; Indochine française
    • Photographe : inconnu
    • Origine : SCA
    • Référence : TONK-51-31-R6
    • L’observation du champ de bataille
      L'adjudant-chef Pierre Sasso du poste de contrôle d'instruction aérienne du camp retranché de Na San au travail. De nombreuses photographies aériennes sont affichées au mur après traitement.
    • Date : 9 janvier 1953
    • Lieu : Na San ; Tonkin ; Indochine française
    • Photographe : Jean Péraud
    • Origine : SCA
    • Référence : TONK-53-2-R37
    • L’observation du champ de bataille
      Un Piper s'est posé sur une route. Cet appareil assiste les hommes du 3e escadron du 10e régiment de dragons au cours d'une patrouille de reconnaissance dans les environs d'Aïn Temouchent.
    • Date : Novembre 1956
    • Lieu : les Trois Marabouts (Sidi ben Adda) ; région d'Oran ; Algérie.
    • Photographe : Choupin
    • Origine : SCA
    • Référence : ALG-56-330-R7
    • L’observation du champ de bataille
      Vue aérienne avec ombre projetée d’un hélicoptère d’observation lors d'une opération de maintien de l'ordre dans les douars Zait-Garetz et Taourirt Ighlil.
    • Date : 15 novembre 1956
    • Lieu : la Soummam (ou Soumane) ; El Kseur ; région de Constantine ; Algérie
    • Photographe : Raymond Varoqui
    • Origine : SCA
    • Référence : ALG-56-327-R13
    • L’observation du champ de bataille
      Une équipe met en œuvre le mini avion de reconnaissance télé-piloté (MART) lors de la première guerre du Golfe.
    • Date : Février 1991
    • Lieu : Désert du Nefoud
    • Photographe : Christian Fritsch
    • Origine : ECPA
    • Référence : 1 991 001 237 02
    • L’observation du champ de bataille
      Un capitaine français de la division Daguet examine l'agrandissement d'une photographie réalisée par le satellite français SPOT durant la première guerre du Golfe.
    • Date : Janvier 1991
    • Lieu : Irak
    • Photographe : Michel Riehl
    • Origine : ECPA
    • Référence : DIA 91 002 1428
    • L’observation du champ de bataille
      Photographie satellite avec puits de pétrole incendiés au Koweit.
    • Date : 22 juin 1991
    • Lieu : Bourget (Le)
    • Photographe : inconnu
    • Origine : ECPA
    • Référence : DIA-91-158-96
    • L’observation du champ de bataille
      Militaires français chargés du traitement et de l’interprétation d’images recueillies par un drone CL 289 lors d’un exercice.
    • Date : 29 mars 1994
    • Lieu : Dieuze ; Moselle ; Lorraine
    • Photographe : Claude Savriacouty
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07-94-080-153
    • L’observation du champ de bataille
      Au poste d'observation de Vienac sur le mont Igman, au second plan, un radar d'aide au tir d'artillerie de campagne (RATAC).
    • Date : Août 1995
    • Lieu : Mont Igman ; Bosnie-Herzégovine
    • Photographe : Janick Marcès
    • Origine : ECPA
    • Référence : 07-95-171-1108
    • L’observation du champ de bataille
      Tir de drone CL 289, à Mostar, depuis un camion-lanceur TRM-10000.
    • Date : 29 mars 1996
    • Lieu : Mostar ; Bosnie-Herzégovine
    • Photographe : Xavier Pellizzari
    • Origine : ECPA
    • Référence : 01-96-010-57-04
    • L’observation du champ de bataille
      Equipés d’un dispositif de vision nocturne, ces militaires du 2e régiment de hussards déploient du matériel d’observation lors d’un exercice.
    • Date : 14 décembre 2004
    • Lieu : Bosnie-Herzégovine
    • Photographe : Ludovic Fronteau
    • Origine : ECPAD
    • Référence : N2004-381V09-0068
    • L’observation du champ de bataille
      Le radar mobile Bora évalué dans le cadre d'un exercice.
    • Date : 21 mars 2010
    • Lieu : Djibouti
    • Photographe : Sébastien Lafargue
    • Origine : ECPAD
    • Référence : mise oeuvre des matériels Thalès lors d'une reconnaîssance d'axe
    • L’observation du champ de bataille
      Départ d’un drone français nommé système de drone tactique intérimaire (SDTI) pour une mission d’observation.
    • Date : 4 novembre 2009
    • Lieu : Tora ; Afghanistan
    • Photographe : Dupont, Sébastien
    • Origine : ECPAD
    • Référence : N2009-205S30-0005
    • L’observation du champ de bataille
      Sur la base américaine de Bagram, une équipe française effectue les derniers préparatifs sur un drone Harfang avant le départ pour une mission d’observation.
    • Date : 2 septembre 2009
    • Lieu : Bagram ; Afghanistan
    • Photographe : Sébastien Lafargue
    • Origine : ECPAD
    • Référence : N2009-173K32-0196
    • L’observation du champ de bataille
      Ravitaillement en vol d'un Mirage F1 CR équipé de sa nacelle de reconnaissance Presto.
    • Date : 20 février 2009
    • Lieu : Tchad
    • Photographe : Jean-François d'Arcangues
    • Origine : ECPAD
    • Référence : N2008-285D26-0025
    • L’observation du champ de bataille
      Décollage du Rafale équipé de son pod Reco-NG (système de reconnaissance de nouvelle génération) lors de l'opération Harmattan.
    • Date : 19 mars 2011
    • Lieu : Saint-Dizier ; Haute-Marne
    • Photographe : Sébastien Dupont
    • Origine : ECPAD
    • Référence : Opération HARMATTAN. Les opérations militaires de la coalition internationale en Libye ont commencé samedi 19 mars 2011, L'aviation française a détruit plusieurs chars et véhicules blindés libyens au sud-ouest de Benghazi où les combats faisaient rage entre insurgés et forces libyennes. Une armée française fortement mobilisée pour ces actions. La base aérienne de St Dizier a été lors de premiers jours des opérations le lieux de départ des aéronefs de type Rafale. Le reportage est réalisé au près d'un des deux escadron Rafale de la base, le 1/7 Provence. Missions de neutralisation de véhicules des forces pro-Kadafi grâce à un armement de pointe : Bombes AASM de 250kg (Armement Air Sol Modulaire), missiles Air-Air MICA et missiles longue portée SCALP enfin des missions de reconnaissnace grâce au Pod nouvelle génération sont menée sur le territoire Libyen.
    • L’observation du champ de bataille
      Dans un poste de commandement avancé français, exploitation d'une image terrain retransmise en temps réel par un système de drone tactique intérimaire (SDTI).
    • Date : 1er octobre 2010
    • Lieu : Afghanistan
    • Photographe : Sébastien Dupont
    • Origine : ECPAD
    • Référence : N2010-277S16-0054
    • L’observation du champ de bataille
      Lancement réussi du satellite d’observation Pléiades 1B dont les images en haute résolution sont aujourd’hui exploitables.
    • Date : 1er octobre 2010
    • Lieu : Afghanistan
    • Photographe : Sébastien Dupont
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 2012ECPA399M001-_273

Depuis toujours, l’observation et la recherche du renseignement sur le terrain font partie des actes réflexes du combattant qui s’avèrent essentiels à la bonne conduite d’une mission. De la première guerre mondiale aux récentes interventions militaires françaises, la nécessité pour une armée de développer ses capacités d’observation du champ de bataille apparaît comme une évidence. Réalisée au fil du temps à partir d’un ballon fixe, d’un aéronef ou d’un satellite, l’observation reste pour le militaire un appui essentiel à la prise de décision.

Avec l’utilisation de ballons captifs au cours de la Grande Guerre, les observateurs militaires s’imposent rapidement aux états-majors. Maillon important du processus décisionnel, ils sont équipés de microphones de campagne pour transmettre les coordonnées de positions ennemies et guider efficacement les feux de l’artillerie. Ensuite, la photographie et la maîtrise de la troisième dimension sont à l’origine des premières escadrilles d’observation aériennes.

De nombreux reportages photographiques réalisés par les services photographiques et cinématographiques de l’armée française témoignent de l’ingéniosité humaine déployée dans ce domaine dès le début de la première guerre mondiale. Ce dossier atteste d’un siècle d’évolutions technologiques à travers une sélection de quarante-quatre clichés réalisés par les reporters de l’armée, qui plongent au cœur de cette quête du renseignement d’hier et d’aujourd’hui.