Nordhausen est un camp satellite du complexe concentrationnaire de Dora-Mittelbau. Créé par les SS pour accueillir les déportés malades ou inaptes au travail, il est un « Vernichtungslager » selon la terminologie nazie. Les détenus, russes, français, italiens, belges et polonais, y mourraient de faim et du manque total de soins.

Constitué d’un ensemble de hangars et de garages pour blindés, il ne comprenait aucune installation sanitaire et les déportés étaient simplement entassés dans les hangars. Le 3 avril 1945, Nordhausen fut bombardé par l’aviation américaine qui ignorait que ces installations en béton étaient un camp de concentration et non un dépôt de l’armée allemande. Le bombardement fut terriblement meurtrier car les déportés furent contraints par les SS de rester dans les bâtiments en feu.

Lorsque les forces de la 104e division d’infanterie américaine entrent et libèrent le camp le 12 avril 1945, un spectacle apocalyptique les attend. Près de 3000 cadavres jonchent le sol. Dans les hangars en partie détruits, les soldats ne découvrent que quelques survivants, en tenue rayée, terriblement éprouvés par la détention, perdus au milieu de centaines de cadavres calcinés et en état de putréfaction. Les équipes médicales s’attèlent aux premiers soins, à l’alimentation et à l’évacuation des déportés dont le regard à la caméra révèle l’immensité des souffrances endurées. Transportés sur des brancards ou épaulés, les rescapés sont chargés dans des ambulances qui les conduiront à l’hôpital.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 12/04/1945
  • Lieux : Nordhausen
  • Référence : SA 710 08
  • Copyright : ECPAD