Il est une tradition immuable dans les marines nationale et marchande françaises comme dans toutes les marines occidentales : celle du rite du passage de l’équateur ou passage de la ligne équatoriale.

Afin de passer sans encombre les turbulences qui caractérisent cette zone entre Atlantique nord et Atlantique sud et que redoutent les marins, les membres d’équipage n’ayant jamais franchi cette ligne sont convoqués devant sa majesté Neptune. Quel que soit leur grade, ils doivent payer un tribut au dieu romain des océans afin d’être autorisés à pénétrer dans son royaume.

Les anciens déguisés et grimés en dieu Neptune, en Amphitrite (son épouse), en astronome, en juge, en évêque de la ligne, en « sauvages » et en autres protagonistes, convient les néophytes aux festivités. Ils leur font passer diverses épreuves au cours desquelles ils sont notamment enduits de graisse, aspergés de farine puis copieusement nettoyés à la lance à incendie ou immergés dans une piscine d’eau salée improvisée sur le pont.

A l’issue, il est délivré aux néophytes ainsi baptisés un certificat de passage de la ligne.

L’ECPAD propose pour illustrer cette cérémonie initiatique, une sélection de quatre extraits de films d’archives français et allemand, tournés entre 1934 et 1968 à bord de navires de guerre. Les images font apparaître une ambiance « bon enfant » mais les craintes à l’origine de ce rituel revêtent néanmoins un caractère très sérieux.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 1934-1968
  • Lieux : Océan Atlantique
  • Évènement : La tradition du passage de la ligne équatoriale dans la marine occidentale
  • Référence : Extraits FA62/DA 202/MAG 224/SCA 459
  • Copyright : ECPAD-ECPAD