• Les écoles d'El Kremis, de Bou Ighzer et la section administrative spécialisée (SAS) de Pirette, en Kabylie.
      Le capitaine Moreau, officier de la Section administrative spécialisée (SAS), discute avec les habitants de sa circonscription.
    • Date : Juillet 1956
    • Lieu : El Kremis / Bou Ighzer / Région d\'Alger / Pirette / Kabylie / Algérie
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : F-56-181-RC03
    • Les écoles d'El Kremis, de Bou Ighzer et la section administrative spécialisée (SAS) de Pirette, en Kabylie.
      Un sergent, instituteur de la Section administrative spécialisée (SAS) de Bou Ighzer au milieu de ses élèves.
    • Date : Juillet 1956
    • Lieu : El Kremis / Bou Ighzer / Région d\'Alger / Pirette / Kabylie / Algérie
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : F-56-181-RC05
    • Les écoles d'El Kremis, de Bou Ighzer et la section administrative spécialisée (SAS) de Pirette, en Kabylie.
      L'officier de la Section administrative spécialisée (SAS) de Pirette, le capitaine Moreau, surveille une distribution de tissu aux femmes de sa circonscription.
    • Date : Juillet 1956
    • Lieu : El Kremis / Bou Ighzer / Région d\'Alger / Pirette / Kabylie / Algérie
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : F-56-181-RC08
    • Les écoles d'El Kremis, de Bou Ighzer et la section administrative spécialisée (SAS) de Pirette, en Kabylie.
      La force supplétive affectée à la protection du poste de la Section administrative spécialisée (SAS), le moghzen, pose devant le local administratif de Pirette.
    • Date : Juillet 1956
    • Lieu : El Kremis / Bou Ighzer / Région d\'Alger / Pirette / Kabylie / Algérie
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : F-56-181-RC09

Dans la cadre de la Pacification, la mission des militaires exerçant leur activité dans les Sections administratives spécialisées (SAS) consiste à gagner la confiance des populations.
Pour ce faire, ils disposent de moyens financiers, administratifs, d’action et de protection. Les villages d’El Kremis, de Bou Ighzer et de Pirette ont érigé des écoles.
Le capitaine Moreau, qui dirige la SAS de Pirette est confronté à des multiples tâches. Il écoute les doléances des femmes, fait distribuer du tissu, surveille la construction d’un bâtiment et visite le groupe de moghzen qui assure la protection de la SAS contre rémunération. A Bou Ighzer, le caïd Ben Amar et la harka posent devant l’objectif du photographe après une distribution de vivres à la population.