En complément du portfolio, nous proposons trois séquences issues de deux épreuves de tournage différentes. Ces rushes ont été tournés par les opérateurs du Service cinématographique des armées (SCA)

Gérard Py et Bernard Miale pour l’ACT 6246 et Alain Darchy pour l’ACT 6245.

 Dans la première séquence, l’opérateur Gérard Py filme la progression lente des soldats dans les rues d’Oran. L’attitude des hommes trahit une tension relative aux « incidents » en cours dans la ville et que les soldats doivent canaliser. Par ailleurs, si l’on comprend rapidement que le danger provient principalement des étages supérieurs, nous ne voyons jamais le combattant adverse.

 La deuxième séquence tournée par l’opérateur Bernard Miale nous montre, à travers les moyens humains et matériels mis en œuvre par l’armée française, l’état de siège du quartier de Bab el-Oued à Alger, deux jours après l’assassinat de cinq soldats du contingent par un commando de l’OAS.

 Le troisième extrait est tourné, semble-t-il, quelques minutes après la fusillade de la rue d’Isly à Alger. Le rush original est composé de plusieurs séquences distinctes et non chronologiques. L’extrait présenté a été « monté » ici en fonction de ce que nous pensons être un enchaînement chronologique. La séquence alterne entre l’évacuation de quelques blessés et la mise en place de groupes de soldats chargés de surveiller les environs afin de prévenir tout débordement. Une jeune femme brandit un drapeau français devant un magasin ; la scène est, semble t-il, répétée. La séquence se termine sur des corps sans vie cachés sous un drap devant l’entrée d’un magasin.

Réf : ACT 6246

- Incidents à Oran, 21 mars 1962

- Couvre-feu et bouclage du quartier Bab el-Oued à Alger, 25 mars 1962

Opérateurs de prises de vue : Gérard Py ; Bernard Miale, 1962, ECPAD

 

Réf : ACT 6245

Journée sanglante du 26 mars 1962 à Alger.

Opérateur de prises de vue : Alain Darchy, 1962, ECPAD

 


Informations sur la vidéo

  • Référence : ACT 6246 et ACT 6245
  • Copyright : ECPAD / ECPAD