• L'EPFAT (École du Personnel Féminin de l'Armée de Terre) à Dieppe.
      Apprentissage du salut par les élèves de l'EPFAT (École du Personnel Féminin de l'Armée de Terre) de Dieppe.
    • Date : Juin 1959
    • Lieu : France / Normandie / Haute-Normandie / Seine-Maritime / Dieppe
    • Photographe : Branlard André
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : F-59-231-R09
    • L'EPFAT (École du Personnel Féminin de l'Armée de Terre) à Dieppe.
      Les élèves de l'EPFAT (École du Personnel Féminin de l'Armée de Terre) de Dieppe lors d'un cours de dactylographie avec masque à gaz.
    • Date : Juin 1959
    • Lieu : France / Normandie / Haute-Normandie / Seine-Maritime / Dieppe
    • Photographe : Branlard André
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : F-59-231-R12
    • L'EPFAT (École du Personnel Féminin de l'Armée de Terre) à Dieppe.
      L'arrivée des jeunes recrues de l'EPFAT (École du Personnel Féminin de l'Armée de Terre) à la caserne Duquesne de Dieppe.
    • Date : Juin 1959
    • Lieu : France / Normandie / Haute-Normandie / Seine-Maritime / Dieppe
    • Photographe : Branlard André
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : F-59-231-R21
    • L'EPFAT (École du Personnel Féminin de l'Armée de Terre) à Dieppe.
      Une élève de l'EPFAT (École du Personnel Féminin de l'Armée de Terre) de Dieppe essaie son béret au magasin d'habillement lors de son incorporation.
    • Date : Juin 1959
    • Lieu : France / Normandie / Haute-Normandie / Seine-Maritime / Dieppe
    • Photographe : Branlard André
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : F-59-231-R23

Créée le 1er mai 1953 et implantée dans la caserne Duquesne à Dieppe, l’EPFAT reçoit les stagiaires, futures « classes » (assimilées officiers) et futures « catégories » (assimilées sous-officiers), destinées à servir en état-major, au recrutement, au matériel, aux transmissions, à la mécanographie et leur fait passer le certificat élémentaire de connaissances militaires, suivi du certificat de spécialité préparé sur place ou dans d’autres établissements en fonction des spécialités.

Le reportage montre l’incorporation des jeunes recrues (arrivée dans la caserne, passage au magasin d’habillement, dans la chambre avec le paquetage), leur instruction militaire (salut aux couleurs, rapport, exercice de défilé, école du salut), leur instruction en salle (dactylographie, topographie, secourisme) et leurs activités quotidiennes (toilette, foyer, repassage). Quelques infrastructures de l’école sont également photographiées : la caserne, les cuisines, la salle à manger des stagiaires et celle des cadres.