D’abord camp de prisonniers de guerre russes au début de la 2e guerre mondiale, Bergen-Belsen devient « camp de séjour » mis à la disposition des Waffen SS en avril 1943. Y sont parqués essentiellement des « Juifs à échanger » de diverses nationalités. A partir de mars 1944, il reçoit également des détenus malades et invalides jugés inaptes au travail provenant d’autres camps de concentration.

A l’approche des troupes alliés, des milliers de déportés sont évacués à Bergen-Belsen. Les conditions sanitaires déplorables, la faim, les épidémies (typhus, dysenterie) dans un espace surpeuplé causent la mort de quelques dizaines de milliers de personnes. Lorsque le 15 avril 1945 les Britanniques découvrent le camp, ils trouvent de nombreux cadavres entassés les uns sur les autres et des survivants très éprouvés par la détention. Ils prennent alors en charge les rescapés et nettoient le camp.

Des corps sont collectivement inhumés dans des fosses au-dessus desquelles des soldats (dont un aumônier d’après la légende d’origine) se recueillent. Des soldats allemands sont contraints d’aider et d’assister à la scène.

Des soldats de la 15e division écossaise de la 2e armée britannique, ainsi que des personnels de secours assitent à une cérémonie militaire au cours de laquelle le colonel H.W.L. Birddu lit des remerciements aux travailleurs et une garde d’honneur tire une salve en souvenir des morts du camp.

Le 20 mai 1945, pour éviter la propagation des épidémies, des soldats de la 43e division du Wessex procèdent à la destruction du camp de Belsen en l’incendiant aux lance-flammes (montés sur des Bren carrier).

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 21/05/1945
  • Lieux : Bergen-Belsen
  • Équipe de tournage : Inconnu
  • Référence : SA 541
  • Copyright : ECPAD