• La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Le fort d'Abadlah, extrême poste algérien sur la frontière marocaine.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-013
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      La cour du bordj de Beni-Abbès, dans laquelle entre une camionnette transportant du matériel d'aviation.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-027
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Les cultures de l'oasis de Beni-Abbès avec, au premier plan, les créneaux de la terrasse du bordj.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-030
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      La palmeraie de Beni-Abbès et de la Saoura avec, au premier plan, les créneaux de la terrasse du bordj.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-031
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Un campement devant le bordj de Ougarta.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-055
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      A Adrar, un troupeau de dromadaires transportant des barriques.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-066
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Les remparts de Aoulef, première oasis du Tidikelt et dernier poste algérien avant le Niger.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-087
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Le bordj de Aoulef, première oasis du Tidikelt et dernier poste algérien avant le Niger.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-089
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Une ruelle de la casbah d'Akabli.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-095
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Vue d'ensemble d'In Salah et de son architecture.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-105
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Au dessus des toits de la ville d'In Salah.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-106
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Réunis autour de leurs véhicules, les participants de la mission Saoura-Tidikelt font une halte aux pieds de la Gara Grima.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-114
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      La place centrale et la mosquée de Ouargla.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-119
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      Vue panoramique de Ouargla.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-122
    • La mission Saoura-Tidikelt (1919).
      La place centrale de Ouargla où sont rassemblés quelques indigènes et leurs dromadaires.
    • Date : Début 1919
    • Origine : Fonds Audouin-Dubreuil - ECPAD
    • Référence : D12-01-123

La mission Saoura-Tidikelt eut lieu du 1er février 1919 au 5 mars 1919 . Le projet d’une mission au Sahara en automobile et en avion conjointement, pour une reconnaissance jusque dans le massif de l’Ahnet, fut ordonné à la fin de la guerre de 1914/1918 par le général Nivelle, commandant en chef des troupes françaises d’Afrique du Nord. Les buts fixés étaient :

– Relever le tracé d’une piste, praticable à toute époque de l’année, jusque dans le massif de l’Ahnet et, si possible, déterminer une voie de passage à travers ce même massif en direction du Niger.

– Etudier la possibilité d’une voie pour un chemin de fer transsaharien qui dans l’avenir serait la réalisation d’une liaison rapide entre les possessions d’A.E.F et d’A.O.F.

– Etudier des points d’atterrissage pour l’aviation, dans le but de créer des lignes aériennes reliant Alger aux postes sahariens du Tidikelt et, ultérieurement, jusqu’en A.O.F – A.E.F.

Quatre tracteurs-mitrailleurs de l’aviation tunisienne, type Lafargue n°6, spécialement aménagés pour l’expédition, deux camionnettes Fiat transportant le matériel d’aviation et le carburant pour les avions et quatre avions Farman de l’aviation algérienne furent les matériels utilisés.

L’itinéraire fixé était de traverser la vallée de la Saoura et le Tidikelt, territoire des oasis du sud algérien. La mission prit tout naturellement le nom des régions qu’elle devait reconnaître.

Les membres de la mission étaient : le commandant Bettembourg, le chef d’escadron de Lafargue, le lieutenant Louis Audouin-Dubreuil, le capitaine Daudy assisté de trois officiers pilotes, Bernard, Descubes Molines ainsi que du lieutenant observateur Asnard, le lieutenant Nemorin, le commandant de Montendrey, le lieutenant de Saint-Martin, six officiers, seize hommes et sous-officiers et des guides sahariens pris dans divers postes.