• La libération de Metz.
      Le 22 novembre 1944, à proximité de la préfecture à Metz, où sont discutés les termes de la reddition allemande, des soldats de la 462 Volksgrenadier Division se rendent aux Américains. A noter sur le mur d'une maison, la signalisation d'un abri antiaérien utilisé par les habitants pendant l'occupation.
    • Date : Novembre 1944
    • Lieu : France / Lorraine / Moselle / Metz
    • Photographe : Jacques Belin / Roland Lennad
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TERRE-330-7925
    • La libération de Metz.
      La cathédrale de Metz, contrairement aux quartiers environnants, est relativement épargnée par les dommages causés lors de la bataille finale menée par les unités du 20e Corps d'armée américain.
    • Date : Novembre 1944
    • Lieu : France / Lorraine / Moselle / Metz
    • Photographe : Jacques Belin / Roland Lennad
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TERRE-330-7931
    • La libération de Metz.
      Les bataillons de la Demi-Brigade de chasseurs à pied, qui ont participé avec le 20e Corps d'armée américain à la libération de Metz, rendent les honneurs lors de la cérémonie officielle du 22 novembre 1944.
    • Date : Novembre 1944
    • Lieu : France / Lorraine / Moselle / Metz
    • Photographe : Jacques Belin / Roland Lennad
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TERRE-330-7942
    • La libération de Metz.
      De droite à gauche, le général Dody, nouveau gouverneur militaire de Verdun et Metz, le général américain Walker, commandant le 20e Corps d'armée américain, et le préfet Monsieur Rebourset posent, entourés de Lorraines, lors de la cérémonie officielle célébrant la libération de Metz, le 22 novembre 1944.
    • Date : Novembre 1944
    • Lieu : France / Lorraine / Moselle / Metz
    • Photographe : Jacques Belin / Roland Lennad
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : TERRE-330-7943

La ville de Metz, occupée par les unités du général Kittel, est reprise par les troupes du 20e Corps d’armée américain (1re compagnie du 378e régiment d’infanterie de Charles Crawford, 1er bataillon du 10e régiment d’infanterie, 11e régiment d’infanterie du colonel Yuill (1) et 377e régiment d’infanterie) entre le 20 et le 22 novembre 1944.

Le 22 novembre, alors que des affrontements sporadiques se déroulent encore dans le quartier Saint-Vincent (canon antichar de 87 mm en batterie, décombres dans la rue Saint-Marcel, devant la préfecture et devant la cathédrale, soldats allemands faits prisonniers devant des abris antiaériens), la population, massée dans les rues, fête la libération de la ville. De nombreuses Lorraines en costume traditionnel défilent et dansent la farandole. Tous assistent, sur la place d’Armes, à une cérémonie officielle en présence du général Dody, nouveau gouverneur militaire de Verdun et Metz, du général américain Walker, commandant le 20e Corps d’armée américain et du préfet, Monsieur Rebourset. Les bataillons de la 1re Demi Brigade de chasseurs à pied (8e, 16e et 30e BCP), constituée de FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) et d’engagés volontaires de la région parisienne, commandée par le lieutenant-colonel Pochard, ayant participé avec le 20e Corps à la libération de la ville, rendent les honneurs et défilent devant la foule.

NOTE : (1) Le colonel Yuill, relevé de son commandement pour raisons médicales, est remplacé par le colonel Black le 21 novembre 1944.