Les combats pour la libération de la Corse se déroulent du 9 septembre au 4 octobre 1943, au cours de l’opération baptisée « Vésuve ».

Le général de corps d’armée Henry Martin, commandant le 1er CA (corps d’armée), est désigné pour commander les quelques 6 600 hommes de la 4e DMM (division marocaine de montagne), du bataillon de choc et du 2e GTM (groupe de tabors marocains) débarqués d’Afrique du Nord. Les troupes françaises sont appuyées par les Italiens, aux ordres du général Giovanni Magli, ralliés aux Français suite à la signature d’un armistice le 8 septembre, mais également par les dix mille partisans corses qui apportent une aide précieuse aux troupes françaises sur le terrain grâce à leur connaissance de l’île. Les Alliés affrontent les soldats allemands, répartis notamment dans les 90. Panzergrenadier divisiAon et 16. Panzergrenadier division SS Reichsführer présentes en Corse, qui remontent vers Bastia afin d’évacuer vers l’Italie et l’île d’Elbe.

Les photographes et les caméramans du SCA (Service cinématographique de l’armée), après les campagnes d’Afrique, couvrent la libération de la Corse, de mi-septembre au 4 octobre 1943, soit presque l’ensemble de la campagne en se concentrant uniquement sur Ajaccio et la moitié nord de l’île et particulièrement Bastia. Ils produisent ainsi sept reportages photographiques comprenant entre 16 et 92 vues chacun, deux films rushes de 18 minutes au total avec lesquels sont montés un film du SCA intitulé Étapes vers la victoire, n° 1 : de Tunis à Rome, réalisé par Bertrand Flornoy en 1945 et dans lequel quelques séquences sont consacrées à la Corse, ainsi qu’un film d’actualité de l’Office français d’information cinématographique et qu’une actualité filmée de « British Olympic ». En outre, un autre film du SCA, réalisé en 1944, Casabianca, concerne ce sous-marin qui a contribué à la libération de la Corse en assurant le transport d’armes et de munitions aux résistants corses.

Les opérateurs de prises de vues du SCA, ayant suivi les forces armées françaises déployées sur ce terrain ainsi que les patriotes et soldats italiens, s’attachent à montrer leur progression à travers le premier département français à être libéré. Ils ont enregistré tout d’abord le débarquement des troupes dans le port d’Ajaccio puis l’avancée des troupes dans le maquis, le déploiement de l’artillerie, le contact avec les résistants corses et la population, la capture de prisonniers allemands pour aboutir à la libération de Bastia, en partie dévastée. Les caméramans ont en outre filmé la cérémonie de célébration de la libération de la Corse qui eut lieu le 8 octobre 1943 à Ajaccio en présence du général de Gaulle, du commissaire à la guerre André Diethelm et du préfet de Corse Charles Luizet.

Le portfolio propose une sélection de trente-et-une photographies issues de ces sept reportages.

Le montage vidéo, d’une durée de douze minutes, offre trois extraits de films, rushes et montages de documents conservés à l’ECPAD.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Septembre - Octobre 1943
  • Lieux : Corse
  • Évènement : Libération de la Corse
  • Référence : SCA 6 - FT 569 - ACT 17
  • Copyright : ECPAD