• « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Dans une rue de Esch-sur-Alzette des soldats de la 3e DLC (division légère mécanique) sont postés derrière un muret, au premier plan, allongé sur le trottoir, un caméraman du SCA filme la scène.
    • Date : 10 mai 1940
    • Lieu : Esch-sur-Alzette
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 3 armée 55-C1220
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des soldats de la 4e armée sont photographiés près de mines antichars allemandes rassemblées sur le bord d'une route. Il est possible de penser que l'action se déroule en Sarre allemande.
    • Date : Septembre-octobre 1939
    • Lieu : Allemagne
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 4 armée 4-D38
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Deux soldats servent une mitrailleuse Hotchkiss 8 mm M1914 dans une forêt du secteur de la 3e armée.
    • Date : Avril-mai 1940
    • Lieu : France ; Moselle
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 3 armée 51-C1181
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un cameraman du SCA filme alors que des soldats de la 2e armée mangent debout près d'une cuisine roulante.
    • Date : Mai 1940
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 2 armée 120- B1678
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un légionnaire situé au premier plan (probablement du 97e GRDI, Groupe de reconnaissance de divison d'infanterie) et un soldat d'une unité motorisée, en arrière-plan, mangent pendant leur temps de repos. Le légionnaire porte un couvre-képi blanc et le soldat du fond un casque des unités motorisées (modèle 1935).
    • Date : Mai 1940
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 7 armée 19-G81
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un groupe de soldats de la 5e armée se déplace le long d'une route à l'abri d'une toile de camouflage. Ces hommes appartiennent peut-être à un corps franc en patrouille.
    • Date : Mars-avril 1940
    • Lieu : Inconnu
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 5 armée 27-E419
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Portrait d'un chasseur de la 5e armée en compagnie de sa mule lors d'un ravitaillement. Le chasseur semble appartenir au 18e chasseurs, impossible de savoir si il s'agit d'une unité de chasseurs alpins ou à pied.
    • Date : Mars-avril 1940
    • Lieu : France ; Alsace
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 5 armée 22-E331
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Deux artilleurs du 185e RA se détendent à l'intérieur d'un abri de campagne. L'un des artilleurs lit accoudé à son châlit, l'autre sur un banc nettoie une gamelle.
    • Date : Décembre 1939
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 2 armée 42-B532
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Photographie de groupe d'enfants au milieu de maisons détruites.
    • Date : Mai 1940
    • Lieu : Thionville
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 3 armée 60-C1346
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Photographie de groupe d'enfants réfugiés belges assis dans la caisse d'une voiture hippomobile.
    • Date : Mai 1940
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 1 armée 41-A646
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des soldats travestis en danseuses pour les besoins d'une représentation théâtrale dansent.
    • Date : 15 octobre 1939
    • Lieu : Mercy-le-Bas ; Mercy-le-Haut
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 2 armée 16-B200
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Portrait d'un soldat du 331e RI déguisé en père Noël.
    • Date : 24-25 décembre 1939
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 2 armée 43-B556
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un soldat de la Légion étrangère écoute de la musique en présence d'un chien. Le soldat porte un couvre-képi blanc.
    • Date : Mai 1940
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 7 armée 19-G86
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Paiement au guichet d'un magasin d'approvisionnement ; gros plan d'un billet de 100 francs.
    • Date : Mai 1940
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 7 armée 2-G21
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des soldats pèsent des sacs de denrées dans un centre de l'intendance de la 2e armée.
    • Date : Avril 1940
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 2 armée 76- B922
    • 2« Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des soldats du 155e RIF et du 17e RA (?) poussent des chariots de pains dans un couloir de l'ouvrage de Velosnes.
    • Date : Février 1940
    • Lieu : France ; Velosnes
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 2 armée 58- B762
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      A l'infirmerie de l'hôpital un infirmier fait passer une radio à un soldat.
    • Date : 19 février 1940
    • Lieu : France
    • Photographe : Inconnu
    • Origine : ECPAD
    • Référence : 1 armée 28-A442
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un aumônier militaire lit assis dans la neige, dans les rues en ruines de Reims.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Castelnau, Pierre-Joseph-Paul
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 30
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Les soldats du 14e régiment du train des équipages prennent un moment de repos devant des abris recouverts de dessins et d'inscriptions humoristiques. Le drapeau français surplombe l'abri. Sur la gauche, un homme s'occupe du repas. Au centre, deux soldats discutent en fumant la pipe. A droite, des hommes jouent aux cartes.
    • Date : Inconnue
    • Lieu : France
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 107
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Les hommes du 3e RZ (régiment de zouaves) lavent leur linge au lavoir.
    • Date : Inconnue
    • Lieu : Algérie
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 74
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des soldats font leur toilette près d'un point d'eau. Il est possible qu'il s'agisse du 152e RI (régiment d'infanterie).
    • Date : Inconnue
    • Lieu : Inconnu
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 80
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Plongée sur la vallée des Vosges. Au premier plan, un soldat emprunte un chemin enneigé avec un âne. Sur le chemin, des sapins ont été coupés.
    • Date : 1917
    • Lieu : Les Vosges ; Vosges ; Lorraine
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 464
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un zouave fait halte pour prendre son repas. Il est décoré de la médaille commémorative du Maroc (pour les opérations de pacification entre 1907 et 1909) et de l'ordre de Nichan-Ifitkar (crée en 1836 par le bay de Tunis, c'est l'ordre de la Victoire décerné jusqu'en 1937).
    • Date : Inconnue
    • Lieu : Inconnu
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 78
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Deux hommes du 4e RSA (régiment de spahis algériens) discutent à l'entrée d'un abri.
    • Date : Inconnue
    • Lieu : Inconnu
    • Photographe : Tournassoud, Jean-Baptiste
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 167
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Dans un cantonnement en forêt, trois fantassins sont assis autour d'une table placée devant leur abri. Ils discutent et l'un d'entre eux mange. A coté d'eux, un soldat est assis par terre, près d'ustensiles de cuisine. (Il semble lire du courrier).
    • Date : Inconnue
    • Lieu : France
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 108
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Une patrouille de ravitaillement circule dans un boyau. L'âne "Komprintz" transporte le matériel.
    • Date : 8 juillet 1916
    • Lieu : Ferme des Marquises ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Samama-Chikli, Albert
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 104
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un soldat a en charge une étape de la fabrication de la poudre explosive: le lavage de la mélinite dans un tonneau d'où s'échappe de la fumée. La mélinite est un explosif à base d'acide picrique.
    • Date : 1917
    • Lieu : France
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 138
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des hommes protégés de tabliers et de lunettes mettent les tonneaux de mélinite à sécher à l'abri pour la dernière étape de la fabrication de la poudre explosive.
    • Date : 1917
    • Lieu : Inconnu
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 134
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Place du marché, des soldats français et russes attendent devant une épicerie (Félix Potin).
    • Date : 18 mars 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Castelnau, Pierre-Joseph-Paul
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 23
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un soldat, vêtu d'un uniforme bleu-horizon et équipé d'un havresac, discute avec une paysanne assise près d'une ferme.
    • Date : Inconnue
    • Lieu : France
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 110
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      L'amiral Ronarc'h remet des décorations à des fusiliers marins lors d'une cérémonie militaire. Des enfants assistent à la scène un peu plus loin, assis sur une barrière clôturant le champ.
    • Date : 10 septembre 1917
    • Lieu : Saint-Folquin ; Pas-de-Calais ; Nord-Pas-de-Calais
    • Photographe : Castelnau, Pierre-Joseph-Paul
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 203
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des femmes achètent des fruits à un primeur ambulant installé sur une place du centre ville.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 186
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un soldat a en charge la distribution du courrier à Reims. Il est posté devant une boutique d'opticien devant laquelle un homme et une femme discutent.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 182
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Sur la place Drouet d'Erlon, trois femmes sont "Au Paradis des Ménagères", un bazar de la ville.
    • Date : 9 mars 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Castelnau, Pierre-Joseph-Paul
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 194
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des hommes et des femmes viennent faire le marché couvert de Reims. Près des étals dans la halle, un drapeau tricolore est accroché.
    • Date : 3 mars 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Castelnau, Pierre-Joseph-Paul
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 188
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Une vieille femme tenant un balais est assise dans une brouette.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Cuville, Fernand
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 36
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un vieil homme est assis dans les ruines de Reims.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 33
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Sur une place de Reims, un repasseur aiguise des couteaux.
    • Date : 18 mars 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Castelnau, Pierre-Joseph-Paul
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 190
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un commerçant d'Hernouville vient au marché avec une voiture de fortune recouverte d'une toile de tente allemande.
    • Date : 7 mars 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Castelnau, Pierre-Joseph-Paul
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 200
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des femmes de Reims se rencontrent devant l'entrée d'un immeuble. L'une d'elle tire une charette.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 199
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Trois femmes de Reims discutent à l'entrée d'un immeuble.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 184
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Trois femmes sont réunies sous les arcades d'une place du centre ville de Reims. La vitrine du magasin est recouverte de "papier autocollant" pour éviter qu'elle se brise à chaque bombardement.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 185
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Le sous-préfet de Reims demandent à la population civile de quitter la ville avant le 10 du mois, ce que les Rémois ont beaucoup de mal à faire. Le 24 mars 1918, le général Micheler ordonne l'évacuation totale.
    • Date : Avril 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 193
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Dans un village enneigé, une femme pousse une brouette et est accompagnée de deux villageoises portant un sac.
    • Date : 1917
    • Lieu : France ; inconnu
    • Photographe : Cuville, Fernand
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 183
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un homme et une femme évacuent la ville de Reims. Ils emmènent leurs affaires personnelles sur un chariot. En avril 1917, le maire et le sous-préfet de Reims demandent à la population civile de quitter la ville avant le 10 du mois, ce que les Rémois ont beaucoup de mal à faire. Les 24 mars 1918, le général Micheler ordonne l'évacuation totale.
    • Date : Avril 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 207
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Au lieu dit de la "Maison forestière" un cimetière militaire français a été établi pour accueillir les corps des soldats tombés dans la région de Souain.
    • Date : 6 juillet 1916
    • Lieu : Souain-Perthes-les-Hurlus ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Samama-Chikli, Albert
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 57
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Des arbres sous la neige, déchiquetés par les affrontements.
    • Date : 1917
    • Lieu : France
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 477
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Une maison, vraisemblablement une ferme, est totalement détruite. Seuls des morceaux de murs sont restés debout.
    • Date : 1917
    • Lieu : France ; inconnu
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 338
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Une ferme est en ruines suite aux affrontements avec les troupes ennemies. Un abri fortifié a été érigé à la droite de l'habitation.
    • Date : 1917
    • Lieu : France ; inconnu
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 337
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Le pont de Pasly s'est effondré dans l'Aisne.
    • Date : 1917
    • Lieu : Soissons ; Pasly ; Aisne ; Picardie
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 315
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      La gare de Tergnier est dévastée. Le hall de la gare est complètement détruit. Seuls les quais et la voie ferrée semblent indemnes.
    • Date : 17 décembre 1917
    • Lieu : Tergnier ; Aisne ; Picardie
    • Photographe : Cuville, Fernand
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 326
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Près d'un cours d'eau, un moulin à eau est en ruines suite à des affrontements.
    • Date : 1917
    • Lieu : France ; inconnu
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 330
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Derrière le village de Golbach atteint par les bombardements, des soldats français ont été enterrés dans un jardin. Les croix du cimetière sont peintes aux couleurs tricolores et sont ornées de couronnes de fleurs.
    • Date : 8 juin 1917
    • Lieu : Golbach-Altenbach ; Haut-Rhin ; Alsace
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 250
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un pont traverse la Moselle au niveau de Pont-à-Mousson. Ici vue de la vieille ville et de la cathédrale depuis la rive opposée.
    • Date : 8 juin 1917
    • Lieu : Golbach-Altenbach ; Haut-Rhin ; Alsace
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 466
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Dans la ville de Verdun, les boutiques de nettoyage et de teinture situées sur les berges de la Meuse ont été détruites par les bombardements.
    • Date : 1917
    • Lieu : Verdun ; Meuse ; Lorraine
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 226
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Mairie d'Arras bombardée, 1917. L'hôtel de ville et son beffroi ont été touchés par les obus ennemis. Une partie du beffroi s'est effondrée. Les débris de la mairie jonchent le sol de la place (au fond à droite).
    • Date : 1917
    • Lieu : Arras ; Pas-de-Calais ; Nord-Pas-de-Calais
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 271
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Les habitations de Verdun situées sur les bords de la Meuse sont en ruines. Perçés par les obus ennemis, un immeuble s'est effondré. Au fond à droite, la cathédrale de Verdun est toujours debout.
    • Date : 1917
    • Lieu : Verdun ; Meuse ; Lorraine
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 302
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Dans une forge bombardée, située rue des Trois Raisinets, la cheminée, l'enclume et d'autres outils ont été endommagés. Des débris jonchent le sol et le toit et les murs se sont effondrés.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : Cuville, Fernand
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 247
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Le toit de la cathédrale d'Arras s'est effondré dans la nef. Sur les côtés, des stalles sont encore intactes. Des débris de pierre et de verre jonchent le sol de l'église (ici vue du choeur).
    • Date : 1917
    • Lieu : Arras ; Pas-de-Calais ; Nord-Pas-de-Calais
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 410
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Les ruines d'une église médiévale sont recouvertes de neige.
    • Date : 1917
    • Lieu : France
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 373
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un autel et des statues religieuses au milieu des ruines d'une église.
    • Date : 1917
    • Lieu : France
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 415
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Un enfant regarde les ruines d'une maison depuis un pont de bois.
    • Date : 1917
    • Lieu : France ; inconnu
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 339
    • « Guerre et vie, ruines et légèreté »
      Une usine démolie par les bombardements. Les structures des anciennes machines ont rouillé. Il s'agit peut-être de l'usine située rue des Trois Raisinets à Reims.
    • Date : 1917
    • Lieu : Reims ; Marne ; Champagne-Ardenne
    • Photographe : attribué à Jean-Baptiste Tournassoud
    • Origine : ECPAD
    • Référence : AUL 244

La ville d’Antony présente l’exposition photographique Guerre et vie, ruine et légèreté. Une sélection d’images issues des fonds d’archives de l’ECPAD à découvrir jusqu‘au 30 avril à la Maison des Arts d’Antony et en exclusivité en ligne sur notre site.

A travers une soixantaine de photographies réalisées par les reporters militaires au cours de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, Guerre et vie s’intéresse au quotidien des soldats sur le front et de la population civile « à l’arrière ». Cette vision humaniste est servie par quatre grands photographes (Jean-Baptiste Tournassoud, Fernand Cuville, Pierre-Joseph-Paul Castelnau et Albert Samana-Chikli) qui offraient aux lecteurs de l’époque un autre regard sur la guerre.

Les soixante-trois épreuves exposées à la Maison des Arts sont datées de 1916 à 1940, et comprennent quarante-cinq reproductions d’autochromes. Très utilisé lors de la Grande Guerre, ce procédé (breveté en 1903 par les frères Lumière) a permis de fixer la couleur pour la première fois.

Une exposition sur les fortifications côtières, réalisée à partir des fonds de l’ECPAD, est également présentée sur les grilles extérieures de la Maison des Arts.

Informations pratiques :
Du 15 février au 30 avril à la Maison des Arts d’Antony, 20, rue Velpeau
Entrée libre
Mardi, jeudi, vendredi : 12h à 19h
Mercredi : de 10h à 19h
Samedi : de 11h à 19h
Dimanche : de 14h à 19h
Fermé le lundi et les jours fériés / Renseignements : 01 40 96 31 50