• Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      Équipé d'un parachute et coiffé du casque britannique, un parachutiste du SAS (Special Air Service) French Squadron attend d'embarquer dans un avion Dakota. En arrière plan, la tour de saut.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4891
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      Un parachutiste du SAS (Special Air Service) French Squadron portant l'équipement des troupes aéroportées britanniques.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4892
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      Après un saut d'entraînement, le parachutiste du SAS (Special Air Service) French Squadron doit effectuer un pliage sommaire de la voilure.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4897
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      Lors d'un saut d'entraînement, l'instructeur du SAS (Special Air Service) French Squadron rappelle aux recrues les différentes vérifications à effectuer durant la descente.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4902
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      A l'intérieur d'une maquette d'avion C-47 "Dakota", les parachutistes du SAS (Special Air Service) French Squadron apprennent la position à adopter avant de sauter.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4914
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      Dernière inspection du moniteur du SAS (Special Air Service) French Squadron avant un saut d'entraînement.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4922
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      Embarquement des parachutistes français du SAS (Special Air Service) French Squadron à bord d'un C-47 "Dakota" avant un saut d'entraînement.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4926
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      A bord d'un avion C-47 "Dakota", les parachutistes français du SAS (Special Air Service) French Squadron chantent. La SOA (Sangle d'Ouverture Automatique) est déjà accrochée à un câble qui déclenchera automatiquement l'ouverture du parachute lors du saut.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4930
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      A la porte d'un avion C-47 "Dakota", un parachutiste français du SAS (Special Air Service) French Squadron est prêt pour le saut. A ses pieds, le sac (appelé gaine) qui contient son équipement.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4931
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      Un parachutiste français du SAS (Special Air Service) French Squadron attend de prendre place dans un avion C-47 "Dakota" pour un saut d'exercice.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4947
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      A l'issue d'un stage, un parachutiste français du SAS (Special Air Service) French Squadron coud l'insigne du brevet parachutiste britannique sur la manche de son uniforme.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4950
    • Formation des parachutistes du SAS (Special Air Service) du French Squadron en Angleterre.
      Après un stage de parachutisme, un lieutenant français du SAS (Special Air Service) French Squadron titulaire du brevet parachutiste britannique.
    • Date : Avril 1945
    • Lieu : Angleterre
    • Photographe : Gasquet / Collin
    • Origine : SCA/Air - ECPAD
    • Référence : AIR-276-4951

Sous l’impulsion du capitaine Georges Bergé, la 1re CIA (Compagnie d’Infanterie de l’Air) est créée en Angleterre le 29 septembre 1940.

Le 25 septembre 1940, une première section est brevetée, puis une seconde le 21 février 1941. Après une solide formation (stage de sabotage), la première mission est exécutée en Bretagne par le capitaine Bergé et quatre hommes (opération  » Savannah », le 15 mars 1941).
Le 10 avril 1941, la compagnie passe aux ordres de l’armée de Terre et prend l’appellation de 1ère Compagnie Parachutiste.
En mai 1941, la 1re Compagnie parachutiste se divise en deux entités :
– la première est affectée aux actions clandestines au BCRA (Bureau Central de Renseignements et d’Action), c’est-à-dire aux services secrets de la France Libre.
– deux autres sections d’infanterie de la 1re Compagnie Parachutiste embarquent pour le Moyen-Orient le 21 juillet 1941.
En septembre 1941, la 1ère Compagnie Parachutiste devient le Peloton Parachutiste du Levant puis, repassant aux ordres de l’armée de l’Air, est baptisée 1ère compagnie de Chasseurs Parachutistes des FAFL (Forces Aériennes Françaises Libres).
Après un stationnement à Beyrouth et Damas, l’unité s’installe à Kabret (2 janvier 1942) sur les rives du canal de Suez. Elle est intégrée à la SAS Brigade (Special Air Service) britannique commandée par le Major Stirling. Les SAS français deviennent le French Squadron. Leur mission consiste à harceler les arrières de l’ennemi.
En juin 1942, lors d’une mission en Crète, le capitaine Bergé est capturé. Son second, le capitaine Jordan, prend le commandement du Squadron français.
Lors d’une mission en Tunisie, le capitaine Jordan et le Major Stirling sont à leur tour faits prisonniers.
Les survivants regagnent l’Angleterre (Camberley) où ils rejoignent de nouvelles recrues.>
En juillet 1943 est formé le 1er BIA (Bataillon d’Infanterie de l’Air) commandé par le chef de bataillon Pierre Fourcaud.
En novembre 1943, le 1er BIA devient le 4e BIA sous le commandement du commandant Pierre-Louis Bourgoin. Après la fin des campagnes africaines, les éléments du 3e BIA rejoignent le 4e bataillon où les 435 parachutistes se préparent au débarquement.

Les premiers SAS français sont parachutés en Bretagne (Côtes du Nord et Morbihan) dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 puis dans la nuit du 9 au 10 juin. Avec de lourdes pertes (maquis de Saint-Marcel), les SAS et les FFI (Forces Françaises Libres) remplissent leur mission et font leur jonction avec le général américain Patton.