Le général de Gaulle, filmé debout devant un bureau à Londres, prononce un discours (prise de son directe) qui est une partie d’un discours qu’il a écrit le 2 juillet 1940 (1).

Il souligne la nécessité de constituer une force mécanique (la seule valable) française en vue de continuer la guerre aux côtés des Alliés et de libérer la France mais aussi, il incrimine politiquement le gouvernement de Pétain :  » La défaite française a été causée par la force mécanique aérienne et terrestre de l’ennemi. L’action foudroyante de cette force mécanique a amené l’effondrement du moral du commandement et du gouvernement. Devant cet effondrement, deux voix s’ouvraient. L’une était celle de l’abandon et du désespoir, elle menait à la capitulation. C’est celle qu’a choisi le gouvernement de Pétain. L’autre est celle de l’honneur et de l’espérance. C’est celle [que mes compagnons et moi avons choisie]. Nous croyons que l’honneur des Français est de continuer la guerre aux côtés des alliés et nous sommes résolus à le faire. Nous espérons qu’un jour, une force mécanique supérieure nous permettra d’avoir la victoire et de libérer la patrie. « 

 A noter que le document constitue la première apparition filmée du général de Gaulle depuis son arrivée à Londres le 17 juin 1940.

(1) Il reprend exactement six phrases du discours daté du 2 juillet, écrit mais ni enregistré ni radiodiffusé. L’original manuscrit est conservé au musée de l’ordre de la libération à Paris.

Réalisateur : British Paramount News
Producteur : British Paramount News

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 1940
  • Lieux : Londres
  • Référence : SA 633
  • Copyright : ITN / Reuters