• Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Le lavage de caissons d’artillerie de 75 dans le ruisseau du ravin Saint-Jean (région de Limey-Remenauville).
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1105
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Des cavaliers français ramènent des prisonniers allemands vers l'arrière, près de Saint-Mihiel.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1114
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Le cagna du journal « l’Echo des gourbis » à Grimaucourt-près-Sampigny.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1118
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Des prisonniers allemands travaillent sur la route de Grimaucourt-près-Sampigny à Mesnil-aux-Bois.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1125
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Au bois de Girouet, l'étable de l'allée "Curie".
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1128
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Retour des champs, près du bois de Girouet.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1129
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Panorama sur les lignes allemandes dans la Meuse.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1139
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      A Vignot, le défilé du 100e Régiment d'Infanterie revenant de Verdun.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1140
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Le 100e RI, revenant de Verdun, défile à Vignot.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1141
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Un canon Schneider 155 mm long en batterie à Rambucourt.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1150
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Une pièce de 75 mm montée en DCA (défense contre avions) sur un tronc d'arbre près de Beaumont.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1164
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Préparatifs de départ de l’aviateur de chasse le lieutenant de Richemont au centre d’aviation de Toul.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1186
    • Des villages et les premières lignes face au saillant de Saint-Mihiel.
      Pose d’une claie artificielle pour masquer la route de Broussey-en-Woëvre à Gironville.
    • Date : Juillet - Août 1916
    • Lieu : Meurthe-et-Moselle
    • Photographe : Agié
    • Origine : SPA - ECPAD
    • Référence : SPA-28-X-1202

Le reportage présente :
– le lavage de caissons d’artillerie de 75 mm dans un ruisseau du ravin Saint-Jean ;
– le général Nudant, commandant le 33e corps d’armée et le chef de corps du 226e RI à Limey ;
– les ruines, les destructions, les églises de nombreux villages : Limey, Mécrin, Saint-Julien-sous-les-Côtes, Girauvoisin, Bernécourt, Rambucourt, Mandres-aux-Quatre-Tours, Beaumont, Mamey, Broussey-en-Woëvre ;
– des prisonniers allemands devant Saint-Mihiel ;
– les bureaux du journal « l’Echo des gourbis », la photographie de groupe des rédacteurs du journal et du photographe Agié de la SPA (X1117, personnage au centre) ;
– la vie quotidienne au bois de Girouet : cantonnement, repas, etc ;
– le camouflage de routes et de rues près du front ;
– le 100e RI, qui revient de Verdun, défile à Vignot devant le général Riberpray, commandant la 128e DI ;
– des abris et un observatoire à Beaumont ;
– une pièce de 155 modèle 1877 dont les roues sont équipées de ceintures de cingolis ;
– une pièce de 75 mm modèle 1897 utilisé comme DCA de fortune à Beaumont ;
– un poste de secours à Bernécourt ;
– le poste de commandement du chef de bataillon Pougoulet ;
– la fabrication de poutrelles en béton armé à Toul ;
– le camp d’aviation de Toul où le lieutenant de Richemond se prépare à partir en mission (on peut reconnaître un Farman 40) ;
– un laboratoire d’analyse des projectiles allemands à Toul.