• Déchargement de la cargaison du cargo "Slovenija" arraisonné par deux unités de la Marine nationale.
      Montage d'un mortier de 81 mm saisi sur le cargo arraisonné "Slovenija".
    • Date : Janvier 1958
    • Lieu : Algérie
    • Photographe : Flandrois Marc
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-58-37-R3
    • Déchargement de la cargaison du cargo "Slovenija" arraisonné par deux unités de la Marine nationale.
      Un photographe de la Marine nationale devant une caisse de fusils Mauser saisie à bord du cargo "Slovenija".
    • Date : Janvier 1958
    • Lieu : Algérie
    • Photographe : Flandrois Marc
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-58-37-R12
    • Déchargement de la cargaison du cargo "Slovenija" arraisonné par deux unités de la Marine nationale.
      Le stock d'armement saisi sur la cargo "Slovenija" est entreposé par la Marine nationale dans une casemate du port militaire de Mers el-Kébir.
    • Date : Janvier 1958
    • Lieu : Algérie
    • Photographe : Flandrois Marc
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-58-37-R18
    • Déchargement de la cargaison du cargo "Slovenija" arraisonné par deux unités de la Marine nationale.
      Un marin présente un pistolet-mitrailleur Erma (Schmeisser) provenant du cargo arraisonné "Slovenija".
    • Date : Janvier 1958
    • Lieu : Algérie
    • Photographe : Flandrois Marc
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-58-37-R10

Le cargo « Slovenija » a été arraisonné par les bâtiments « Cassar » et « Kabyle » avant d’être escorté jusqu’au port militaire de Mers el-Kébir. Parti de son port d’attache yougoslave, avec 45 membres d’équipage et 28 passagers, il transportait également plus de 3 230 caisses d’armes et de munitions, totalisant plus de 148 tonnes. Les caisses contenant le matériel sont déchargées et amenées en camion dans un entrepôt sécurisé où les marins les ouvrent. Elles contiennent des fusils Mauser, des pistolets automatiques, des mitrailleuses, des bazookas, des mortiers ainsi que des munitions et des engins bengalores (explosifs destinés à ouvrir des brèches dans les réseaux de barbelés des barrages électrifiés des frontières). Le général Salan se déplace en personne pour constater l’importance de la cargaison saisie.