Rushes de tournage :
La conclusion des accords d’Evian relatifs au cessez le feu en Algérie, engage à interdire tout recours aux actes violents entre les deux parties signataires. Cette clause est dénoncée par l’Organisation armée sécrète (OAS), qui décide de lancer une grève générale.
Pour éviter les troubles, l’armée boucle et investit les quartiers d’Alger. Les soldats patrouillent dans les rues, les voitures sont fouillées et des blindés sont postés en de nombreux carrefours. Le 22 mars 1962, une patrouille de la Gendarmerie mobile est attaquée et le23, l’OAS tire sur des appelés laissant 7 morts et 11 blessés sur l’avenue de la Bouzaréah.
Le général Ailleret ordonne la riposte et engage des chars dans la bataille. Les militaires bouclent Bab-el-Oued et prennent position dans les rues. Dans la fusillade qui marque l’affrontement entre l’OAS et l’armée, le 73e Régiment d’infanterie de Marine (RIMa) est  violemment pris à partie par des rafales d’armes automatiques. Deux militaires répondent aux tirs et vident leurs chargeurs de MAT 49. Au cours de l’affrontement, un sergent qui servait le fusil mitrailleur de son groupe est tué.
Toujours à Bab-el-Oued, à quelques centaines de mètres de l’avenue dela Bouzaréah, des coups de feu sont tirés vers le poste depuis les toits.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 23 mars 1962
  • Lieux : Algérie
  • Évènement : Combats de rues entre forces de l'ordre et l'OAS à Bab-el-Oued.
  • Référence : ACT 6242
  • Copyright : ECPAD