• Centre d'instruction des harkis d'Hamman Meskoutine.
      A 18 kilomètres de Guelma, au cours d'une patrouille, les harkis passent devant la cascade d'eau chaude à 94° d'Hammam Meskoutine, signifiant "le bain des damnés", dans le Constantinois.
    • Date : Novembre 1959
    • Lieu : Hammam Meskoutine / Région de Constantine / Algérie
    • Photographe : Antoine
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-59-444-R04
    • Centre d'instruction des harkis d'Hamman Meskoutine.
      Les jeunes recrues harkis prennent leur repas sous le soleil automnal du centre d'instruction d'Hammam Meskoutine, dans la région de Constantine.
    • Date : Novembre 1959
    • Lieu : Hammam Meskoutine / Région de Constantine / Algérie
    • Photographe : Antoine
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-59-444-R09
    • Centre d'instruction des harkis d'Hamman Meskoutine.
      Le soir, les jeunes harkis dansent ou jouent de la musique au centre d'instruction d'Hammam Meskoutine, dans la région de Constantine.
    • Date : Novembre 1959
    • Lieu : Hammam Meskoutine / Région de Constantine / Algérie
    • Photographe : Antoine
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-59-444-R13
    • Centre d'instruction des harkis d'Hamman Meskoutine.
      Les harkis participent à la descente des couleurs du centre d'instruction d'Hammam Meskoutine, dans le Constantinois.
    • Date : Novembre 1959
    • Lieu : Hammam Meskoutine / Région de Constantine / Algérie
    • Photographe : Antoine
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-59-444-R15
    • Centre d'instruction des harkis d'Hamman Meskoutine.
      Le lieutenant Portet dispense une instruction psychologique aux jeunes harkis du centre d'instruction d'Hammam Meskoutine, dans le Constantinois.
    • Date : Novembre 1959
    • Lieu : Hammam Meskoutine / Région de Constantine / Algérie
    • Photographe : Antoine
    • Origine : SCA - ECPAD
    • Référence : ALG-59-444-R17

Pendant une quarantaine de jours, les jeunes harkis du centre d’instruction d’Hammam Meskoutine sont formés au maniement des armes, au tir, aux exercices sur le terrain. Ils suivent également une instruction psychologique dispensée par le le lieutenant Portet du 151e Régiment d’infanterie de motorisée (RIM), commandant du centre. Situé dans le secteur de Guelma et à 90 kilomètres au sud ouest de Bône, le site d’Hammam Meskoutine est plus particulièrement connu pour ses sources chaudes. Lors d’une patrouille, les harkis passent devant la station thermale au milieu des promeneurs venus admirer les bassins.
Lors d’un exercice de tir, un harki, posté derrière un fourré, s’initie au maniement de la mitrailleuse Browning 30 mm 1919 A6. Après une collation, distribuée en plein air sous un pâle soleil automnal, la harka quitte à nouveau le centre et repart en patrouille. De retour, les jeunes engagés algériens assistent à la traditionnelle montée des couleurs. Le soir, ils se distraient en jouant de la musique ou en dansant. La phase d’instruction ne les empêche pas d’aller aider les villageois à reconstruire leurs habitations. Pour cela, ils sont encadrés par des soldats français du contingent spécialisés dans le bâtiment. Dans le village, l’arrivée de l’aide médicale permet aux femmes d’amener leurs enfants vers les médecins pour un examen médical, pendant qu’un aspirant du 151e Régiment d’infanterie motorisée (RIM) s’adresse aux hommes réunis sur la place.