14mar

Pierre Schoendoerffer : une leçon de cinéma

En 2009, l’ECPAD a eu l’honneur d’accueillir Pierre Schoendoerffer et de recueillir son témoignage et son analyse sur ses propres images tournées en Indochine.

20déc

Le noël en Indochine.

A Saïgon, militaires français et civils vietnamiens s’affairent à la préparation des colis de Noël destinés aux soldats d’Indochine.

02nov

L’année 1951 en Indochine.

L’année 1951 en Indochine.
Après le revers essuyé par le Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient face aux troupes du Viêt-minh sur la RC4 (Route coloniale n° 4) en 1950, le général de Lattre de Tassigny, qui prend les plus hautes fonctions civiles et militaires, est accueilli en sauveur.

01sept

Le retour des prisonniers du corps expéditionnaire français et de leurs alliés vietnamiens.

Extrait provenant des rushes tournés par les opérateurs militaires avec des caméras 16 mm. Comme la majorité des films de l’époque ils sont tournés sans le son. Ces extraits sont donc muets mais assez significatifs pour qu’on les comprennent.

01sept

Le retour des prisonniers, la vision française (suite).

Extrait provenant des rushes tournés par les opérateurs militaires avec des caméras 16 mm. Comme la majorité des films de l’époque ils sont tournés sans le son. Ces extraits sont donc muets mais assez significatifs pour qu’on les comprennent.

01sept

Le retour des prisonniers, la vision du Viet-Minh.

Extrait provenant des rushes tournés par les opérateurs militaires avec des caméras 16 mm. Comme la majorité des films de l’époque ils sont tournés sans le son. Ces extraits sont donc muets mais assez significatifs pour qu’on les comprennent.

01sept

Le retour des prisonniers, la vision du Viet-Minh (suite).

Extrait provenant des rushes tournés par les opérateurs militaires avec des caméras 16 mm. Comme la majorité des films de l’époque ils sont tournés sans le son. Ces extraits sont donc muets mais assez significatifs pour qu’on les comprennent.


14avr

Magazine n°21.

« Les ailes qui s’ouvrent », « Bag pipers », « Le sang de l’empire », « Chef de file », « Pacification de l’Indochine »

24mar

Regards sur l’Indochine n°4. Na San, une bataille dans la jungle.

En automne 1952, la constitution d’un camp retranché à Na San, qui, de simple poste défensif, devient une véritable base opérationnelle, permet de résister aux assauts du Viêt-minh.

17mar

La bataille du Tonkin.3/3

Après la violente attaque du Viêt-minh en octobre 1950 au Tonkin, la situation appelle des mesures d’urgence : le redressement est entamé par le général de Lattre de Tassigny.