• Activités des militaires de la FORPRONU à Split et à Sarajevo au printemps 1994.
      Casques bleus du 3e RIMa (Régiment d'Infanterie de Marine) en faction sur la ligne de front de Sarajevo (position Sierra Echo, près du pont de Vrbanja).
    • Date : Mars - Avril 1994
    • Lieu : ex-Yougoslavie - Sarajevo - Sarajevo et ses environs - Lukavica - Dobrinja - Zetra - Vogoska - Croatie - Split
    • Photographe : Viola Dominique
    • Origine : ECPA - ECPAD
    • Référence : 07-94-039-102
    • Activités des militaires de la FORPRONU à Split et à Sarajevo au printemps 1994.
      Blindé ERC-90 Sagaie de la FORPRONU en patrouille aux abords de la Présidence bosniaque à Sarajevo.
    • Date : Mars - Avril 1994
    • Lieu : ex-Yougoslavie - Sarajevo - Sarajevo et ses environs - Lukavica - Dobrinja - Zetra - Vogoska - Croatie - Split
    • Photographe : Viola Dominique
    • Origine : ECPA - ECPAD
    • Référence : 07-94-039-166
    • Activités des militaires de la FORPRONU à Split et à Sarajevo au printemps 1994.
      Un sergent et un capitaine de l'armée de l'Air dans la tour de contrôle de l'aéroport de Sarajevo tenu par les casques bleus français.
    • Date : Mars - Avril 1994
    • Lieu : ex-Yougoslavie - Sarajevo - Sarajevo et ses environs - Lukavica - Dobrinja - Zetra - Vogoska - Croatie - Split
    • Photographe : Viola Dominique
    • Origine : ECPA - ECPAD
    • Référence : 07-94-039-202
    • Activités des militaires de la FORPRONU à Split et à Sarajevo au printemps 1994.
      Un sapeur du Génie français effectue des travaux d'installation de canalisations d'acheminement de gaz et travaille sur la route avec un marteau-piqueur.
    • Date : Mars - Avril 1994
    • Lieu : ex-Yougoslavie - Sarajevo - Sarajevo et ses environs - Lukavica - Dobrinja - Zetra - Vogoska - Croatie - Split
    • Photographe : Viola Dominique
    • Origine : ECPA - ECPAD
    • Référence : 07-94-039-423

Le 9 février 1994, quelques jours après le bombardement du marché de Sarajevo (68 morts), l’OTAN adresse un ultimatum aux Serbes afin qu’ils lèvent le siège de Sarajevo. Le 21 février, à la fin de l’ultimatum, les Serbes retirent leurs armes lourdes dans un rayon de 20 km autour de la ville. Les casques bleus sont chargés de s’assurer du déroulement correct de ces opérations.

Ce reportage nous présente les activités quotidiennes des soldats de la paix français et étrangers dans ce contexte et dans le cadre de leur mandat de la FORPRONU (Force de protection des Nations-unies).